FERMER×

William Finkelstein

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame familial, Drame judiciaire

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Autodidactes

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000

  • Séries phares  

    • La loi de Los AngelesLa loi de Los Angeles
    • Civil WarsCivil Wars
    • Murder OneMurder One
    • New York District / New York Police JudiciaireNew York District / New York Police Judiciaire

    Avocat de Formation, William M. Finkelstein a effectué l’essentiel de sa carrière en télé dans des staff de séries liées à la loi et surtout à Steven Bochco son mentor.

  • Biographie  

    Comme beaucoup jeunes professionnels, William M. Finkelstein n’a pas mis bien longtemps à réaliser qu’il s’était trompé de carrière. Passionné par le droit, il n’a jamais été totalement convaincu par le métier d’avocat. Engagé dans la firme de ses parents, tous deux spécialistes des divorces, il n’a pas attendu plus d’un an avant d’aller voir ailleurs. Culturellement East coast, William Finkelstein déménage à Los Angeles quand Steven Bochco qui cherche des avocats capables de travailler sur L.A Law (La Loi de Los Angeles) lui fait une proposition et l’engage comme Story Editor. C’est le début d’une longue et fructueuse collaboration.
    Finkelstein n’a pas toujours fait du Droit. Bien que ses parents, tous deux avocats, l’imaginent dans une possible carrière dans le secteur porteur du divorce, Finkelstein part étudier à la Clark University où il opte pour des matières comme la poésie, l’écriture de fiction et aussi le journalisme. Il végète dans un ensemble de petits jobs avant de retourner à Clark terminer ses études et devenir avocat via les cours du soir de la Brooklyn College Law School. Finkelstein devient alors associé dans le cabinet de ses parents. Il n’abandonne jamais l’idée de créer des histoires et va jusqu’à écrire une pièce de théâtre qu’un agent finit par faire arriver sur les bureaux des Steven Bochco Productions. Comme tous les très grands créateurs, Bochco a toujours su s’entourer de gens compétents. C’est ainsi qu’il travaillera avec Bill Clark, David Milch, David Simon ou encore Terry Louise Fisher. Chacune de ses séries porte la marque de quelqu’un qui connaît très bien ce milieu.
    Finkelstein s’installe sur L.A Law qui devient le programme phare de la télévision américaine du milieu des années 1990. En tant que spécialiste du divorce, il prend régulièrement en charge les intrigues liées à Arnie Becker, qui pratique justement cette discipline dans la série. Bochco satisfait de son travail et de son niveau de compétence en matière de production lui propose ensuite de développer une série spécifique sur cet aspect du droit. Quelques mois plus tard Civil Wars est prête. ABC acceptera la série du bout des ongles prétextant une trop grande noirceur et une grande proximité avec les problèmes des téléspectateurs potentiels. Après un nouveau tournage du pilote. La série est lancée.

    Finkelstein n’a pas toujours fait du Droit. Bien que ses parents, tous deux avocats, l’imaginent dans une possible carrière dans le secteur porteur du divorce, Finkelstein part étudier à la Clark University où il opte pour des matières comme la poésie, l’écriture de fiction et aussi le journalisme.

    Entre-temps, Finkelstein, travaille aux côtés de Bochco sur Cop Rock, improbable série policière musicale. Un programme qui a très vite mal vieilli mais d’une audace insensée.  Malgré toutes ses qualités, notamment son regard sur le Droit, Civil Wars ne durera pas. Finkelstein assiste Bochco sur ce qui restera comme un de ses chef-d’œuvres. Murder One, transcende les formats et la manière de traiter du droit et installe le récit ouvert à la télévision. Avec une affaire qui s’étale sur une saison, Bochco casse la matrice « Perry Mason », une façon de traiter du droit ultra-classique, installée depuis trente ans dans l’esprit de générations de téléspectateurs. L’affaire est complexe et implique les machines politique et médiatique. En plein procès O.J Simpsons, Bochco pose un regard sans fard sur la société américaine et ses perversions naturelles. La vision du droit et de la procédure de Finkelstein ainsi que ses contacts dans la communauté du droit sont encore une fois très précieux.
    En 2000, Finkelstein fait une infidélité à Steven Bochco. Il part travailler avec un autre dinosaure de la télé américaine, Dick Wolf. Il reste une saison sur Law and Order en tant qu’ executive producer avant de revenir écrire comme simple scénariste des histoires pour NYPD Blue, dernière des très grandes séries Bochco.
    Après quelques participations infructueuses à de nouveaux projets télé plutôt éloignés de sa sphère de compétence initiale, William M. Finkelstein s’essaie au cinéma. Il travaille sur un remake du Bad Lieutenant d’Abel Ferrara. Une enquête folle et sombre du côté de La Nouvelle Orléans où se côtoient encore une fois les genres policiers et judiciaires. Ainsi va le monde de William M. Finkelstein.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo