FERMER×

Thomas Schlamme

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Drame, Sitcom

  • Genres

    Drame familial, Drame judiciaire, Drame médical, Drame psychologique, Science-fiction

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • A la Maison BlancheA la Maison Blanche
    • Sports NightSports Night
    • Studio 60 On The Sunset StripStudio 60 On The Sunset Strip
    • InvasionInvasion

    Son activité de réalisateur-producteur place Thomas Schlamme au cœur du processus de fabrication des séries. Depuis le début des années 80, il a été impliqué dans un nombre incalculable de productions et de formats avec une préférence nette pour les séries innovantes et les productions de son compère Aaron Sorkin.

  • Biographie  

    Il est impossible de passer en revue tous les travaux télévisuels de Thomas Schlamme. Un véritable florilège de tout ce qui se fait (de bien) aux Etats-Unis depuis les années 1980. Tout juste pouvons nous expliquer que ce producteur – réalisateur, c’est à dire quelqu’un situé dans la sphère créative mais plutôt tourné vers les questions de mises en forme que de fond, fait preuve d’un éclectisme qui lui apporte beaucoup de richesses dans son expérience de réalisation. Pour simplifier l’exceptionnelle carrière de Thomas Schlamme, on la scindera en trois grandes parties.

    Les débuts. Il s’agit en gros des années 1980 et de la première moitié des années 1990. Thomas Schlamme joue un rôle de pur réalisateur. Un super technicien qui met ses talents au service du showrunner. Durant cette période, Schlamme touche à tout et apprend. Issu du monde de la publicité et du clip, il enchaîne avec des captations de spectacle et la production de soirées spéciales dédiées à des personnalités au milieu desquelles on trouve des sketchs qu’il faut réaliser. Début 1990, il a l’opportunité de travailler sur HBO. Ses habiletés sur les spectacles, son inventivité lui permettent de réaliser ses premiers épisodes notamment sur The Garry Shandling show et la sublime Sessions.

    C’est ainsi que débute la deuxième période, celle des one-shot. Schlamme met son talent au service de nombreuses fictions établies. On commence également à l’appeler pour concevoir des pilotes. Il travaille pour des séries aussi variées que Chicago Hope, Friends, Mad about you, Urgences, The Practice, une quinzaine de productions au total dans lesquelles Schlamme prend un malin plaisir à brouiller les cartes. Selon lui, chaque drama a besoin d’un peu de lumière et de sourires tandis que les plus délirantes des sitcoms ne sont jamais meilleures que quand elle vous arrachent une émotion. Il côtoie à cette période un nombre incalculable d’auteurs créateurs de séries.

    Schlamme trouve dans le petit écran, une façon de se remettre constamment en question et de progresser toujours et encore.

    La troisième période, l’actuelle et la plus importante, est celle où Thomas Schlamme devient un executive Producer, un des showrunners d’une série dans laquelle son avis de technicien de l’image et les besoins qui vont avec sont entendus. Fin des années 1990, Thomas Schlamme trouve en Aaron Sorkin, le parfait contrepoids créatif. Sur Sport Nights, il accapare la partie visuelle du projet et fait ressembler la série à aucune autre. Un show filmé sur 360° selon son expression.  Que dire le l’adjonction sur The West Wing de John Wells (grand producteur de Urgences). On touche là à la quintessence de la production. Entre Sorkin, l’auteur hyper-prolifique, Wells l’impitoyable mais indispensable planificateur et Schlamme toujours enclin à renouveler l’efficacité visuelle du drama, The West Wing devient une série d’exception. On peut dire que ce political drama, sans grande capacité de production, n’aurait jamais tenu la route plus de quelques épisodes.

    Comme Wells, Schlamme a le soucis de la production. L’histoire peut être aussi bien racontée et écrite que possible, si la production ne suit pas, la série ne décollera pas. A cet égard, The West Wing est un modèle de production réussie. Les histoires de Sorkin et de son équipe d’auteurs sont brillantes mais sans certaines idées de production il est difficile de montrer de manière crédibles le quotidien du Président des Etats-Unis d’Amérique. La série n’a plus raison d’être. C’est tout le contraire avec The West Wing.

    Comme Sorkin, Schlamme aime montrer des endroits inconnus du grand public (The West Wing, Sports Night, Studio 60…), une passion pour l’envers du décor. Profondément marqué par l’aspect cinéma-vérité d’Hill Street Blues qu’il regardait lorsqu’il était plus jeune, Thomas Schlamme lutte contre le conservatisme de la réalisation en télévision. Il aimerait utiliser une plus vaste palette de vocabulaire visuel.

    Infatigable, Thomas Schlamme reste un véritable passionné. Un théoricien du filmage en télévision. Sa grande force réside dans le fait qu’il se remet sans cesse en question. Il tente de marier les techniques du multi-camera (le format de 30 minutes) et le one-signe camera (le format de 44 minutes). Il cherche sans cesse à raconter de la meilleure façon des histoires banales et extraordinaires.

    Il aime être executive producer mais il aime par dessus tout réaliser. A ce propos, il reste extrêmement fier de sa double nomination aux DGA Awards (récompenses données par les réalisateurs à leurs pairs) en drama et en comedy pour The West Wing et Sports Night. Encore une preuve de son grand talent.

    En 2010, après avoir pris en main Parenthood et Mr Sunshine, Schlamme a toujours le feu sacré. Sans cesse à la recherche de nouvelles formes de réalisation sans avoir plus de moyens ( équation complexe mais passionnante de la production télévisuelle), Schlamme trouve dans le petit écran, une façon de se remettre constamment en question et de progresser toujours et encore. Une belle métaphore pour la télévision de 2010.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo