FERMER×

Terry Louise Fisher

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame judiciaire

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1980 - 1990

  • Séries phares  

    • La loi de Los AngelesLa loi de Los Angeles
    • Cagney et LaceyCagney et Lacey
    • HoppermanHopperman
    • 2000 Malibu Road2000 Malibu Road

    Avocate, mais aussi co-créatrice d’une grande série judiciaire des années 80 (L.A Law), Terry Louise Fisher symbolise très bien la rigueur et la volonté de la fiction américaine quand elle décide de  mettre les moyens pour décrire un univers de manière cohérente.

  • Biographie  

    Créer une série n’est pas donné à tous les scénaristes, créer un hit de la taille de L.A Law (La loi de Los Angeles) l’est encore moins. Terry Louise Fisher, avocate, romancière, essayiste va pourtant réaliser ce fait d’arme : associer son nom à l’une des quatre ou cinq grandes séries d’avocats qui ont marqué l’évolution du genre. Pour arriver à ses fins, parler du système et du fonctionnement d’une firme d’avocats par le biais d’une série télé efficace et cohérente, elle s’associe à Steven Bochco, le plus grand développeur de l’époque.

    Ejecté de la production de Hill Street Blues pour ses trop grandes dépenses et des rapports conflictuels avec ses patrons, Steven Bochco prend sa revanche en créant immédiatement derrière L.A Law, série décrivant le quotidien d’un grand cabinet d’avocats du Central Business District de Los Angeles. La série se démarque par sa modernité et sa décontraction mais aussi en devenant la description non pas d’une poignée de batailles de prétoire mais du système tout entier. Sur ce coup-là, Bochco a besoin de quelqu’un qui connaît totalement cet univers, Terry Louise Fisher est la personne toute trouvée.

    Terry Louise Fisher après avoir suivi les cours de la UCLA School of Law en sort diplômée en 1968.  Elle finit par travailler pour le bureau du procureur de Los Angeles. Durant cette époque,  elle est l’auteur de deux romans  plutôt bien accueillis. A Class Act et Behaviour qui décrivent tous les deux des aspects du système juridique. Cette première incursion dans le monde de la fiction lui donne encore plus envie de raconter des histoires. Elle débute sa carrière télé en se faisant engager sur Cagney et Lacey, série policière signée Barney Rozensweig, Barbara Avedon et Barbara Corday. Elle est producer durant 21 épisodes, apportant conjointement son regard de femme et de juriste. Son départ de la série en 1985 ne l’empêchera pas de revenir écrire par la suite sur les unitaires que la production relancera plusieurs années après. Quelques autres (et mineures) collaborations plus tard, on lui offre donc cette fameuse opportunité de créer une série en compagnie de celui qui est au sommet à cette époque-là, le grand Steven Bochco. L.A Law révolutionne la série judiciaire grâce aux mêmes recettes que Hill Street Blues avec le genre policier. 

    Fisher veut obtenir le titre de showrunner à la place de Bochco. Fisher perd sa bataille et certainement aussi la guerre.

    La série décrit non plus des affaires mais en l’occurrence les coulisses d’une grande firme. Le casting est multiple, les sujets abordés variés et parfois courageux (discrimination pour un malade du SIDA). La série alterne les morceaux de comédie et les moments plus graves voire tragiques. Bochco triomphe une nouvelle fois (déluge d’Emmy Awards) et, bonheur suprême, il déloge Hill Street Blues, la série d’où on l’a renvoyé, de sa case de diffusion.

    En 1987, le tandem Bochco et Fisher créé également Hopperman (Un flic à tout faire), sympathique série policière avec dans le rôle-titre John Ritter. La série ne marche que deux petites saisons. Juste le temps pour Bochco et Fisher  de se brouiller concernant une affaire de contrôle artistique sur L.A Law. Fisher veut obtenir le titre de showrunner à la place de Bochco. Fisher perd sa bataille et certainement aussi la guerre car perdre un allié du calibre de Steven Bochco c’est un peu tourner le dos à la poule aux œuf d’or.

    Hasard ou conséquence, Terry Louise Fisher se fait ensuite plutôt rare. On la retrouve en 1992 dans le staff de production de 2000 Malibu Road, série produite par Aaron Spelling ou l’on retrouvait Joel Schumacher derrière la caméra. Un soap dont Spelling a la recette mais qui fera long feu tout de même.

    Terry Louise Fisher fait partie d’une équipe qui développe Daughters of Eve, un soap qui possédait la particularité de posséder dans son casting, l’actrice italienne Sophia Loren. La série ne fut jamais produite.

    Ironie du sort, en 2002, Terry Louise Fisher est créditée à nouveau pour L.A Law : The movie. Un téléfilm reprenant l’ensemble du casting et au générique duquel Terry Louise Fisher se retrouve en compagnie de Steven Bochco et William M. Finkelstein, son remplaçant auprès du maître. En télévision, plus qu’ailleurs, tout est une question de cycle.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo