FERMER×

Terence Winter

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Drame, Sitcom

  • Genres

    Drame psychologique, Mob drama, Murder show

  • Mouvements

    HBO

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Les SopranoLes Soprano
    • Boardwalk EmpireBoardwalk Empire
    • Les StubbsLes Stubbs
    • DiRestaDiResta

    Principal lieutenant de David Chase sur The Sopranos, Terence Winter est devenu l’une des armes de création massive de HBO qui n’a pas hésité à confier cette plume à Martin Scorsese pour développer Boardwalk Empire.

  • Vidéo  

  • Biographie  

    Tout va plutôt bien pour Terence Winter. Pilier de la meilleure série de tous les temps, Les Soprano de David Chase, Winter écrit ensuite avec Martin Scorsese le seconde saison de Boardwalk Empire, fiction télé maousse costaud qui défie les lois de la production télé classique. Le pilote et son coût pharaonique (on parle de 50 millions de dollars !) en est une très bonne illustration.

    Terence Winter est issu du monde du droit.  Après des études en vue de devenir avocat, il sort de la St John’s University School of Law. Il exerce quelques courtes années dans l’Etat de New-York et dans le Connecticut avant de partir en Californie pour écrire de la fiction. On est en 1991. Comme beaucoup d’auteurs, Terence Winter vient du monde professionnel. Comme beaucoup d’auteurs dramatiques, il fait ses gammes d’écriture en sitcom où chaque mot compte.  Winter décroche une place dans un programme de formations comme il en existe beaucoup dans les studios. Ce sitcom writers workshop lui permet d’intégrer le staff d’écriture de The Great Defender. Les affaires sont lancées. Les années 1990 sont consacrées à un apprentissage patient du métier au contact de productions aussi différentes que :  Sister, Sister, Xena : Warrior Princess, The Cosby Mysteries (auprès du grand William Link), The new adventure of Flipper, Diagnosis Murder (auprès de Lee Goldberg et William Rabkin), Charlie Grace et DiResta ou encore The PJ’s avec Larry Wilmore et Eddy Murphy… Rarement impliqué, plus d’une saison, Winter dont le talent n’est plus à prouver, déjà à ce moment-là, n’a toujours pas trouvé ce qu’il cherche, à savoir, un mentor, une direction ou bien encore une série dans laquelle s’investir. C’est chose faite en 2000 quand il pousse la porte de la writing-room des Soprano. La Rolls-Royce des productions télé, l’endroit où tout le monde tuerait pour venir travailler. Winter ne se contente pas d’entrer et d’écouter poliment. Il impose rapidement ses vues et grimpe les échelons de la hiérarchie vitesse grand V pour devenir le n°2 officieux du show.  

    Terence Winter s’empare du projet et en écrit une première version tellement intéressante que Scorsese qui devait seulement produire propose de réaliser le pilote.

    Durant cette période, il est également l’auteur de deux scripts pour le grand écran. Get Rich or Die Tryin’ en 2005 et Brooklyn Rules en 2006.

    Terence Winter est indissociable des Sopranos. Il est l’auteur de 25 épisodes, soit le plus grand nombre après la trentaine que l’on attribue au créateur de la série lui-même, David Chase. Le génie des Sopranos a certainement un peu à voir avec celui de Winter. Ce dernier gagnera le WGA Award (récompense des scénaristes) et l’ Edgar Award  (récompense des auteurs de polar) pour son épisode Pine Barrens. En 2004, il gagne l’Emmy du meilleur scénario pour Long Term Parking.

    Comme tout ceux qui ont eu la possibilité de travailler sur Les Soprano avec un minimum de responsabilité, la suite n’a pas été facile à gérer. Certes, tout le monde est prêt à accueillir un des showrunners des Soprano mais encore faut-il que ce soit dans des conditions optimales. C’est exactement ce qui arrive à Terence Winter quand on lui propose d’adapter aux côtés de Martin Scorsese  l’œuvre de Nelson Johnson : Boardwalk Empire: The Birth, High Times, and Corruption of Atlantic City.  Terence Winter s’empare du projet et en écrit une première version tellement intéressante que Scorsese qui devait seulement produire propose de réaliser le pilote. A partir de là, tout s’accélère et HBO accepte de faire construire un Atlantic City en réduction totalement sidérant. Le résultat est à la hauteur des moyens consacrés, mais guère plus. Malgré des chiffres météorique pour la chaine à péage et la commande d’une seconde saison avant le début de la première, Boardwalk of Empire fait parler et accumule les récompenses.

    Entre autres prix décernés à la série, Terence Winter décroche le WGA Award pour la meilleure écriture d’une nouvelle série et il est nommé pour le WGA Award de la meilleure écriture en série. La série remporte un Golden Globes. Steve Buscemi est consacré par les Screen actor’s Guild Award. La série rentre dans le Top 10 de l’American Film Institute. Martin Scorsese remporte de son côté le DGA (Directors Guild Award), prix décerné par les réalisateurs inscrit à la Guilde. Pour une première saison et un premier poste de showrunner ultime (même si Martin Scorsese veille au grain), tout se passe plutôt bien pour Terence Winter. 

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo