FERMER×

Shonda Rhimes

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Drame médical

  • Mouvements

    HBO

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1990 - 2000

  • Séries phares  

    • Grey's AnatomyGrey's Anatomy
    • Private PracticePrivate Practice
    • Off the MapOff the Map

    Responsable, sans aucun doute possible, du succès de Grey’s Anatomy et de ses spin-offs, Shonda Rhimes a fait une entrée tonitruante dans le monde des grands showrunners. Sans aucun background, ou presque, avant cela, un fait rarissime.

  • Biographie  

    Le succès ne vous laisse parfois pas le choix. En devenant la créatrice de Grey’s anatomy, show medical au succès foudroyant, diaboliquement accroché, il est vrai, derrière Desperate Housewives dans la grille du network ABC, Shonda Rhimes a du apprendre le métier de showrunner sur le tas. Mélange selon elle de Urgences, Scrubs et Sex and the City, Grey’s Anatomy a surtout toutes les caractéristiques de la série bien née mais qu’il faut, comme toute production de 200 personnes et de 50 millions de dollars la saison, gérer avec une précision chirurgicale.
    Avec Grey's Anatomy, Private Practice et Off the Map, ABC tient ce qu’on appelle une franchise. Un univers bien défini où les personnages peuvent se déplacer et ouvrir de nouvelles histoires. Ainsi, si vous en avez assez des aventures des médecins du Seattle Grace Hospital vous pouvez aller suivre celles du Dr Montgomery dans sa clinique privée de Santa-Monica. Vous pouvez aussi vous échapper en Amérique du Sud pour suivre les docteurs de Off the Map. Ainsi va la vie en télévision, une industrie qui adore les créateurs de projets à géométrie variable. Une source de nouveaux profits jamais très loin.
    Née en 1970 du côté de Chicago dans une famille liée à l’enseignement et au monde de l’Université, Shonda Rhimes étudie le théâtre à Darsmouth et reprend un cycle d’étude à USC en screenwriting après avoir travaillé quelque temps dans la publicité du côté de San Francisco. Pendant qu’elle étudie l’écriture elle montre de très bonnes dispositions en gagnant le prestigieux  Gary Rosenberg Writing Fellowship Award. Un prix offert à des débutants prometteurs.
    Son entrée dans la vie active hollywoodienne est un peu rude. Shonda Rhimes rejoint les bataillons d’auteurs qui galèrent. Durant cette période, elle collectionne les petit boulots en attendant mieux. En 1998, elle tourne son premier court-métrage Blossoms and veils. HBO la recrute pour écrire Introducing Dorothy Dandridge sur la foi d’un autre script qu’elle a vendu à New Line mais qui n’aboutira jamais.

    Travailleuse infatigable, raconteuse d’histoire passionnée, dévoreuse de littérature, bonne connaisseuse des séries, Rhimes saute de l’une de ses séries à une autre avec un enthousiasme égal.  

    En 1999, elle se fait un nom en écrivant le script de Introducing Dorothy Dandridge, avec Halle Berry dans le rôle d’une sublime actrice dont la carrière a été brisée par le racisme qui gangrénait le monde du show-bizz durant les années 50 aux Etats-Unis. Le téléfilm remporte une pluie de récompenses.

    En 2003, quand elle lance Grey’s Anatomy, un des aspects marquants de la série reste qu’elle montre une diversité étonnante parmi ses médecins principaux (trois afro-américains et une asiatique). Pas pour faire du quota se défend Sondra Rhimes. Aucun des rôles n’a été écrit en fonction d’une race définie. La créatrice veut montrer une Amérique moderne avec des personnages afro-américains ou asiatiques qui ont des responsabilités. Une vraie réalité d’aujourd’hui aux Etats-Unis.

    Les séries bien nées supportent souvent des portages vers d’autres univers. En 2007, le lancement de Private Practice scelle, d’une certaine façon, le fait que Shonda Rhimes est bien capable de prendre des décisions industrielles et de les superviser. Un vrai test pour elle, Touchtone TV, son studio et ABC, une chaine qui a tout à gagner à installer une franchise à la Law and Order (NBC) sur son antenne.

    Travailleuse infatigable, raconteuse d’histoire passionnée, dévoreuse de littérature, bonne connaisseuse des séries (elle avoue naturellement avoir décortiqué Buffy ou The Sopranos pendant qu’elle s’occupait de son bébé), Rhimes saute de l’une de ses séries à une autre avec un enthousiasme égal.  Elle trouve aussi le temps de poser sur le papier quelques idées. En 2010, elle a proposé Inside the box, série se déroulant à Washington et dans les milieux des médias télé. Elle s’est surtout penchée sur Off the Map, troisième medical drama signée Rhimes décliné, cette fois-ci, sur un groupe de médecin exerçant en pleine Amazonie.

    Au final, Sondra Rhimes peut être fière du parcours accompli en si peu de temps. Le fait qu’elle soit une femme et afro-américaine ne fait qu’ajouter à la valeur de sa progression météorique dans la hiérarchie Hollywoodienne par encore complètement ouverte, quoiqu’on en dise, à tous les profils.

    La méthode de Rhimes est assez simple mais terriblement efficace. Elle fait ses séries en fonction de ses propres goûts. Elle part du principe que tout le monde veut de l’évasion. Dans Grey’s Anatomy, elle transcrit cela dans des histoires romantiques, jamais niaises et surlignées par une musique toujours à propos (même si parfois un peu trop présente).

    Dans le genre ultra-embouteillé et archi-vus des shows médicaux Grey’s Anatomy a  su se décaler et mélanger mélo et médecine dans des histoires modernes. En cela, la série s’inscrit dans la mouvance néo-soap initiée par ABC avec Desperate Housewives et même Lost.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo