FERMER×

Scott Winant

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame familial, Drame psychologique

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Angela, 15 ansAngela, 15 ans
    • ThirtysomethingThirtysomething
    • Dead Like MeDead Like Me
    • La caravane de l'étrangeLa caravane de l'étrange

    De Thirtysomething à Men of a Certain Age, Scott Winant a exploré à peu près tous les genres, sur tous les types de chaîne possibles, présents à la télévision américaine. Producer –donc partie prenante sur l’écriture - mais avant tout tourné vers la réalisation, Scott Winant possède une expérience rare de la télé US. 

  • Biographie  

    Quasi-inconnu aux yeux du grand public, Scott Winant est pourtant un nom  important de la télévision américaine. La liste des séries auxquelles il a participé, avec plus ou moins d’assiduité (de la simple réalisation d’un épisode à la conception visuelle) , en tant que producer ou comme réalisateur, est réellement impressionnante. A tel point qu’on peut voir en lui l’un des hommes qui a façonné l’esthétique de la fiction télé américaine moderne.

    La carrière de Scott Winant a tout de la coupe géologique qui, avec ses différentes couches de sédiments, vous raconte quelque chose d’incroyablement plus amples que le simple morceau de terre et de cailloux que vous avez entre les mains. En une vingtaine de productions, Scott Winant nous montre comment la télé est passée d’une audace naïve dans les années 1980, à une certaine maturité dans les années 1990 puis enfin à une vraie forme nouvelle dans les années 2000 grâce aux chaines du câble, cryptées ou pas.

    Le premier grand jalon de la carrière de Scott Winant est incontestablement Thirtysomething, série brillante de Marshall Herskovitz et Ed Zwick. Une œuvre osée car bavarde, centrée sur les aventures de trois couples d’amis et de leurs enfants. Bien sûr, le talent d’écriture et de production du duo précédemment cité, l’un des meilleurs de toute la télévision, a été important pour le succès de la série mais même avec cette qualité de thématique et de dialogues, Thirtysomething aurait pu aussi ressembler à un banal soap. Si Thirtysomething révolutionne et qu’elle devient l’un des premiers membres du club de la quality television, elle le doit aussi à la qualité du travail de Winant qui se met à filmer patiemment tous ces gens et les fait exister devant nos yeux.

    L’autre grande série de cette période du début des années 90, c’est incontestablement My So-Called Life (Angela 15 ans). Cette série absolument sublime l’est aussi par sa réalisation subtile. Scott Winant, que ça soit dans la direction des acteurs, comme dans la maîtrise de la photo sur la série réussit un presque sans faute. Dans cette série, on sent que le discours des auteurs passe aussi par d’infimes détails que seule l’observation minutieuse peut régler. My So-called Life fait partie de ces séries que l’on regarde aussi pour leur réalisation.

    Scott Winant est alors associé à une cascade de séries dont il réalisera assez souvent les épisodes pilotes, moment crucial qui décide de beaucoup de choses dans la future vie d’une série. Significant Others, Cupid, Once and Again, The Shield, Dead Like Me font partie de la longue liste de ses réussites tandis que  pour The West Wing ou encore Breakind Bad et True Blood, Scott Winant vient apporter son expérience à des productions qui ont déjà une âme. Animé d’un appétit sans limite ou presque, Winant possède également des compétence en production pure. Quand il ne réalise pas directement, il est là pour optimiser le tournage. On retrouve son nom en tant que executive producer pour des séries comme Men of a Certain Age ou Californication. Les séries où son influence est la plus voyante restent My So-Called Life, Thirtysomething, mais aussi des productions plus rafraîchissantes comme Dead Like Me ou encore Carnivale, séries dans lesquelles l’ambition visuelle est bien présente et doit agir comme un véritable plus.

    Depuis 1996, Scott Winant est partie prenante dans la fabrication même de certaines productions via sa compagnie Twilight Time Films. C’est ainsi qu’il a produit la série de Tom Kapinos, Californication et en est l’un des executive producer. Les récompenses que Scott Winant a récupéré tout au long de sa carrière sont un bon indicateur concernant son talent. Sept fois nominé aux Emmy Awards, il a gagné deux fois la statuette. Il faut y ajouter des victoires aux Golden Globes, trois Humanitas Awards, un Peabody award, deux Television Critic Association Awards, deux People’s Choice Awards (trophée des téléspectateurs). On voit bien ici que son talent est reconnu et consacré aussi bien par ses pairs que par la critique ou encore le public.

    Entre ses débuts en pleine période de la Quality television et son travail récent pour Califonication, Scott Winant a eu le temps de comprendre les évolutions qui avaient marqué la télévision américaine, notamment dans ses tabous mais aussi dans les façons qu’a aujourd’hui le public de la regarder. C’est tout le talent de cet homme que de devenir ce super technicien qui anticipe tous ces paramètres et sait les mettre au service d’un projet donné. Une compétence qui, dans la haute concurrence du prime time, vaut aujourd’hui tout simplement de l’or.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo