FERMER×

Robin Green

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame psychologique, Mob drama

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Les SopranoLes Soprano
    • Bienvenue en AlaskaBienvenue en Alaska
    • Almost grownAlmost grown
    • American GothicAmerican Gothic

    Joli CV que celui de Robin Green. Professionnelle accomplie qui, en une vingtaine d’années, a su s’impliquer dans l’écriture de certaines des meilleures séries de leurs époques respectives (Northern Exposure, The Sopranos, Southland…). Elle produit aujourd’hui la très belle Blue Bloods en compagnie de Mitchell Burgess.

  • Biographie  

    Le tandem que forme Robin Green avec son mari Mitchell Burgess fait assurément partie des pointures de l’industrie de la fiction américaine. Leur seule présence au générique suffit à rassurer ceux qui ont l’habitude de les voir écrire pour les meilleures productions depuis deux décennies. En 1988, date de son premier scénario télé (A year in the Life), Robin Green a l’opportunité de travailler avec Josuah Brand et John Falsey, l’une des grandes équipes du prime-time américain de cette époque. Pouvoir échanger avec des créateurs comme Brand et Falsey accélère forcément une carrière. Robin Green retrouvera ses mentors quelques saisons plus tard. Elle sera impliquée sur Northern Exposure (Bienvenue en Alaska) dont elle deviendra au final co-executive producer. C’est sur cette production et les 28 épisodes qu’elle écrira avec lui, qu’elle trouvera son mari, l’auteur Mitchell Burgess.

    Diplômée de Brown University, Robin Green parfait son envie d’écriture et de créativité  en obtenant un Master of Fine Arts du fameux Iowa Writers' Workshop de l’Université d’Iowa. Pourtant, le parcours de Robin Green n’est pas une droite ligne vers Hollywood. Après avoir travaillé chez Marvel Comics à la fin des années 1960 auprès du mythique Stan Lee, elle devient journaliste et écrit pour des revues telles que Rolling Stones. Avant d’arriver à Hollywood, elle goûte aux joies de jobs aussi variés que programmatrice en informatique ou réparatrice d’ascenseur.

    Pour paraphraser la citation de John Dos Passos à propos de New-York, on pourrait dire qu’après Les Soprano, un auteur sait difficilement où aller, il est sur le toit du monde.

    Les années 1990, sont assurément une décennie faste pour le couple Green-Mitchell. Outre Northern Exposure (Bienvenue en Alaska), ils travaillent avec Shaun Cassidy et Sam Raimi sur leur impensable American Gothic, ils écrivent pour Christopher Keyser et Amy Lippman  sur la très sensible Party of five. Ajoutez à cela une pige sur Mr. & Mrs. Smith sous les ordres de John Wells et vous aurez une équipe prête à passer l’étape supérieure. C’est chose faite quand David Chase, le premier boss de Robin Green (A year in the life) leur propose deux chaises dans la writing-room de la future meilleure série de l’histoire : Les Sopranos.
    Là, aux côtés de cette formidable équipe constituée de Matthew Weiner, de Jason Cahill, de Terence Winter, le duo Green-Burgess écrit une jolie page de l’histoire de la fiction télé américaine. Troisième équipe la plus prolifique derrière Terence Winter et David Chase lui-même, ils signent 22 épisodes où elle apporte une humanité forgée sur Party of five ou Northern Exposure, une décennie plus tôt.

    Outre l’Emmy Award et les deux Golden Globes gagnés sur Northern Exposure, elle va remporter grâce à son travail sur Les Sopranos deux Emmy Awards de la Meilleure écriture pour une série (2001 et 2003). Elle gagne également collectivement l’Emmy Award de la Meilleure série en 2004. Deux Peabody Awards et un Golden Globe, toujours pour la série de David Chase, viendront se rajouter.

    Pour paraphraser la citation de John Dos Passos à propos de New-York, on pourrait dire qu’après Les Soprano, un auteur sait difficilement où aller, il est sur le toit du monde. L’étape suivante pour le duo Green-Burgess, c’est le développement de ses propres projets.  Outre un passage dans la writing-room de Southland, l’une des meilleures séries policières actuelles, Le duo crée Skip tracer, série qui tente de moderniser la figure du privé. Le projet ne marche pas. En 2010, Robin Green s’éloigne des policiers en uniforme de Southland (sorte de Hill Street Blues du XXIe produit par John Wells) pour créer Blue Bloods, œuvre résolument côte est et plongée dans les tourments d’une famille irlandaise où l’on est policier de père en fils. La présence de Tom Selleck et Mark Wahlberg n’est certainement pas étrangère au bon accueil reçu par la série. Baignée dans une ambiance des grands films se déroulant dans le microcosme policier (We own the night,…), Blue Bloods est une réussite. Avec le duo Green-Burgess on ne se faisait pas de soucis.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo