FERMER×

Rob Thomas

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Mystère

  • Mouvements

    Journalisme, Littérature

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Veronica MarsVeronica Mars
    • DawsonDawson
    • CupidCupid

    Rob Thomas, comme quelques-uns de ses contemporains quadra, incarne cette nouvelle génération de créateurs hollywoodiens beaucoup moins embastionnés dans leurs disciplines et leurs genres de prédilection. Rob Thomas vient du roman, y repart. Son écriture fonctionne car elle évite les grandes prétentions. La télévision n’est jamais meilleure que quand elle assume ce qu’elle est : une boîte à divertissement. Avec Rob Thomas et dans une série comme Veronica Mars, le jouet est tout simplement parfait.

  • Biographie  

    Rob Thomas Rob Thomas, comme quelques-uns de ses contemporains quadra, incarne cette nouvelle génération de créateurs hollywoodiens beaucoup moins embastionnés dans leurs disciplines et leurs genres de prédilection. Rob Thomas vient du roman, y repart. Son écriture fonctionne car elle évite les grandes prétentions. La télévision n’est jamais meilleure que quand elle assume ce qu’elle est : une boîte à divertissement. Avec Rob Thomas et dans une série comme Veronica Mars, le jouet est tout simplement parfait. La vie de Rob Thomas est une série. Le créateur de Veronica Mars, certainement la meilleure série des années Lost, accumule les faits biographiques mineurs mais tellement américains, qu’on s’y croirait. L’homme fait des études grâce à une bourse pour jouer au football (plutôt bien d’ailleurs aux dires des papiers de l’époque). Il se blesse. Bifurque vers le journalisme et la musique. La vie de Rob Thomas ressemble à un épisode de série écrit par Rob Thomas. Des héros marqués et séduisants qui n’abandonnent jamais. Une façon toujours intéressante de rebondir et au final de surprendre le téléspectateur. Né en 1965 et diplômé en 87, il ne se fait connaître que dix ans plus tard. Après avoir été journaliste puis enseignant il écrit un roman Rats saw god qui le fait remarquer. La même année, il travaille pour Cartoon Network sur la série Space ghost coast to coast. Thomas s’essaie à l’écriture de script pour le cinéma. Fortune cookie est un texte qui lui permet d’entrer dans le staff de Dawson’s creek (saison une). Toujours sur la foi de ce script, Sony Entertainment propose à Thomas d’en faire une série qui deviendra Cupid, histoire décomplexée d’ange et de speed-dating mettant en avant le comédien Jeremy Piven (Entourage). La série séduit la critique mais le public n’est pas au rendez-vous. Cette dramedy ne dure pas plus de 14 épisodes. On lui propose ensuite de gérer Snoops, série dont David E.Kelley, son créateur, n’a pas le temps de s’occuper. La série est bancale et peu efficace. Difficile d’estimer la part de travail de Thomas dans cet échec mais lui et Kelley se quittent sur une différence artistique. Thomas retombe dans l’impitoyable circuit du développement. Il écrit deux pilotes qui ne sont pas retenus. En 2004, il touche le jackpot avec Veronica Mars

    Rob Thomas est aujourd’hui l’un des showrunners les plus courtisés du moment.

    La télé américaine de network vit un printemps sans précédent avec les succès de Desperate Housewives, Lost, Grey’s Anatomy. Veronica Mars diffusée sur le dernier des network ne peut pas rivaliser avec ces poids-lourds mais artistiquement, la série de Rob Thomas – épaulé il est vrai par le méga-producteur de cinéma Joel Silver, fait preuve d’une malice et d’une énergie étonnante. Kirsten Bell est juste parfaite dans le rôle de cette adolescente qui aide son père ex-shériff et aujourd’hui détective privé à boucler des enquêtes et leurs fins de mois dans une Californie plus huppée que jamais. La série négocie à merveille son côté feuilletonnant, elle propose des mystères, des cameos truculents (Harry Hamlin en acteur hollywoodien sur le retour). La série ne sera jamais réellement un succès. Porté par une communauté de fans actives et une critique très positive, la série dure jusqu’en 2007. Les trois saisons forment un tout cohérent. La série se boucle de façon douce-amère. Pas de happy-end dans le monde de Veronica. Aujourd’hui un projet de long-métrage est toujours en discussion. Rob Thomas a ensuite continué son chemin. Il refuse Friday Night Lights et Viva Laughlin l’année suivante. On le retrouve dans la writing-room de la série Miss/Matched qu’il quittera pour divergences artistiques. Il commet peut-être une erreur d’image en tentant le remake de Beverly Hills 90120. En revanche, Party Down, sa série sur un groupe de traiteurs sévissant dans les belles maisons de Los Angeles est un régal. Peuplée par l’équipe de comédiens de Veronica Mars, pour de grands rôle comme pour quelques apparitions (Kirsten Bell, Enrico Colantoni) de légende, la série est unanimement reconnue comme l’une des plus drôles de l’année 2009. Pas totalement débordé par cette excellent mais petite série (diffusée sur Starz), Rob Thomas est aujourd’hui l’un des showrunners les plus courtisés du moment. 

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo