FERMER×

Michael Garrison

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Science-fiction

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1960

  • Séries phares  

    • The Wild Wild WestThe Wild Wild West
    • The InvestigatorsThe Investigators

    Crédité d’une seule et unique production comme créateur, Michael Garrison restera dans l’histoire du médium comme l’un des « libérateurs » de la fiction télévisée. Dans ses Wild Wild West (Les Mystères de l’Ouest en VF), il a importé le second degré, assumé des mélanges de genres que la télévision de l’époque n’avait jamais osé imaginer. 

  • Biographie  

    Historiquement, Michael Garrison avait pour idée de porter James Bond à l’écran. La mort de son partenaire va modifier ses projets et quelques années plus tard Garrison vient vendre à CBS l’idée assez saugrenue pour l’époque d’un show d’espionnage ayant pour cadre l’Ouest américain sous la présidence d’Ulysse S. Grant. On est dans une phase film d’espionnage. James Bond arrive.

    Comme souvent avec les productions mythique, rien ne s’est fait dans la facilité. La série a connu de nombreux changements de producer. Michael Garrison ne semble pas avoir eu constamment la main. Mais avant tout cela la série aurait pu être annulée sans la moindre diffusion à cause d’un changement de direction à CBS.  Au lieu de ça, la série durera 104 épisodes et 4 saisons. Michael Garrison verra pas sa création aussi développée.

    On ne saura jamais quel créatif génial Michael Garrison aurait pu être à la suite du succès de The Wild wild West. Le producer s’est tué dans une chute dans des escaliers. C’est Bruce Landsbury qui aura la charge de la série jusqu’à sa fin.

    Originellement, Garrison, est un comédien. Il est progressivement associé à la production de long métrages tels que An Affair to Remember, The Long Hot Summer, il travaille sur le premier night-time soap, Peyton Place.  Il devient ensuite producer sur des productions comme The investigators.  Rien dans sa filmographie ne laisse supposer des envies aussi singulières que celles qu’il développera dans ses Wild Wild West.

    The Wild Wild West ouvre la porte à une fiction télé décomplexée, une télévision qui sait s’amuser avec ses propres.

    Garrison est un fin observateur des tendances. Il voit très bien monter la vague des fictions ayant un lien avec l’espionnage à une époque où les séries de western sont encore légion même si un peu en perte de vitesse notamment idéologiquement. Si Michael Garrison a une seule grande idée, c’est bien de mélanger les deux genres.

    Il demande à Gil Ralston, qui a écrit sur Ben Casey parmi d’autres séries,  d’écrire le pilote (l’épisode intitulé "Night of the Inferno"). Le projet est un OVNI qui fait s’interroger beaucoup de gens chez CBS. La série est tellement novatrice, elle sort tellement des manières de faire de la télévision que peu de gens arrivent à envisager comment la produire correctement. C’est peut-être pour cette raison qu’elle va changer sept fois de showrunner en une saison. Garrison est très dur en affaire et ne laisse peu de personnes retoucher ce qu’il a bâti.

    Parmi ceux qui relèvent le défi, Fred Freiberger (futur producteur de Star Trek aux côtés de Gene Roddenberry) est celui qui comprend le mieux la vision initiale et lui ajoute une forme récurrente typée. Un méchant machiavélique par semaine et par épisode. On lui doit le personnage mythique de Miguelito Loveless.
    .
    Si la série s’est avérée si singulière c’est aussi parce que Michael Garrison est lui-même quelqu’un de particulier pour son époque. Ouvertement homosexuel en 1960, il apporte à la série une seconde piste de lecture. Le « couple » James West-Artemus Gordon, le rôle des femmes, souvent des traîtresses, la propension des scripts à ligoter Robert Conrad et à le vêtir de cuir ont également donné à la série un visuel et un ton tout à fait particulier  comme The Avengers (Chapeau melon et bottes de cuir).

    La série était plutôt sombre même si mené sur un ton camp. CBS l’annulera devant la pression de certains annonceurs, eux-mêmes mis sous pression par des collectifs de téléspectateurs. Ainsi se termine l’une des séries les plus passionnantes de son époque. The Wild Wild West ouvre la porte à une fiction télé décomplexée (Get smart, Batman, Moonlighting Police Squad, Reno 911…). Une télévision qui sait s’amuser avec ses propres. Chose aujourd’hui plutôt normale mais qui ne l’était pas au milieu des années 1960 où la télévision restait avant tout un boîte à diffuser des publicités.

    Grâce à Garrison, la télévision a gagné une œuvre d’une inventivité folle mélangeant les genres mélangeant James bond, les films de kung-fu, la science-fiction, le steampunk. Produite et diffusée entre 1965 et 1969, la série de Michael Garrison est encore diffusée un peu partout dans le monde. L’idée de Michael Garrison n’était peut-être pas aussi saugrenue que cela.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo