FERMER×

Meredith Stiehm

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame médical

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Cold Case : Affaires classéesCold Case : Affaires classées
    • UrgencesUrgences
    • New-York Police BluesNew-York Police Blues
    • Beverly HillsBeverly Hills

    Un peu à l’image de Lliy Rush, son héroïne de Cold Case, Meredith Stiemh évolue dans un monde d’hommes. Elle fait désormais partie du club très fermé des femmes ayant créé et dirigeant une série à la télévision américaine.

  • Vidéo  

  • Biographie  

    Il y a beaucoup de gens à Hollywood qui signerait les yeux fermé pour connaître la même trajectoire professionnelle que Meredith Stiehm. A quarante ans passés, la créatrice de l’impeccable Cold Case est arrivée au sommet de la profession après des passages dans quelques Rolls du secteur (NYPD Blue, ER ou encore Northern Exposure).
    Avec Cold Case, elle revisite et revitalise la figure du flash-back à la même période que Lost mais dans une approche bien plus humaine, sensible et didactique.

    Meredith Stiehm est devenue showrunner à 36 ans grâce à Cold Case, cop-show au succès inattendu. Une série dont les intrigues prennent racine dans le passé grâce à un concept qui voit des policiers se replonger dans des affaires non-élucidées (des « affaires froides »). Les enquêtes sont avant tout celles de Lily Rush qui, dès le générique de la série et son thème lancinant, est un personnage fragile qui nous séduit. A coup d’intuitions, de raisonnements justes et de preuves revenues des décennies passées, Lily Rush fait parler les morts et boucle les enquêtes. Une attitude qui tranche au moment même où CSI puis NCIS ou encore Criminal minds vont envahir les écrans et truster les premières places des audiences grâce à des méthodes infiniment plus technologiques et éloignées de la psychologie humaine.

    Cold Case se déroule à Philadelphie. Stiehm y a passé une partie de ses études à l’université of Pennsylvania, établissement où elle a été recrutée pour jouer au tennis et où elle va étudier la dramaturgie. Après ses études, elle retourne en Californie d’où elle est originaire. Elle tente de travailler dans le monde du théâtre mais perce en travaillant pour la télévision.

    Face à des scénaristes comme Joshua Brand, John Falsey ou encore David Chase ou Barbara Hall, Stiehm se fait manger.

    Sa première ligne de CV est prestigieuse. Elle écrit pour l’excellente Northern Exposure. Au milieu de scénaristes comme Josuah Brand, John Falsey ou encore David Chase ou Barbara Hall, Stiehm se fait manger. De son propre aveu, le premier épisode dela série est réécrit en profondeur par les patrons du show, ce qui est plutôt courant aux Etats-Unis. Elle trouve ensuite une place dans la writing-room de Beverly Hills 90120. Elle écrit une dizaine de scripts sous la supervision de Charles Rosin et Darren Star avant que David Milch, à la lecture d’un de ses spec lui propose d’intégrer la writing room de NYPD Blue. Elle travaille pour l’un des grands cop-shows du moment. Elle y gagnera une nomination aux Emmy awards. Elle part ensuite rejoindre l’équipe créative d’Urgences alors que la série la série commence sa lente dégringolade dans les audiences mais aussi dans le cœur des fans les plus convaincus. Nostalgiques des enquêtes de Sipowicz, Stiehm réfléchit alors au fait de créer son propre procedurial. Cold Case arrive.

    Dans un article de la revue de la WGA (Writers Guild of America), Meredith Stiehm évoque la difficulté pour elle de se voir confier les pleins pouvoirs sur sa création. Son âge, son sexe, son style ne semblent pas rassurer CBS. On lui adjoindra Shaun Cassidy, vétéran de l’écriture US, qui quittera bien vite la production persuadé que Meredith Stiehm était suffisamment grande pour développer sa série. Tranchant avec le stereotype du showrunner classique, Stiehm avance une théorie qui en vaut d’autres. « Les femmes sont plus dans le consensus tandis que les hommes aiment la hiérarchie. Dans la fabrication d’une série, le consensus est parfois dur à atteindre. » Une certaine idée de la création télé.

    En attendant, sa prochaine grande création, Meredith Stiehm s’est offerte une saison studieuse. Balancée Consulting Producer (comme le veut la règle à Hollywood), Stiehm écrit aux côtés de Howard Gordon er Alex Gansa sur la très excitante Homeland. Une série où sa caractéristique de femme scénariste vaut beaucoup dans un staff trusté par les hommes.
    Les temps changent.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo