FERMER×

Marti Noxon

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Drame fantastique, Drame médical, Drame psychologique

  • Mouvements

    Cinéma, Star Wars

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Buffy contre les vampiresBuffy contre les vampires
    • Buffy The Vampire SlayerBuffy The Vampire Slayer
    • Still LifeStill Life
    • Point pleasantPoint pleasant

    Marti Noxon a débuté sa carrière au cinéma mais c’est bien avec la télévision que la scénariste trouve son meilleur moyen d’expression. Auteure sur la série Buffy, The vampire slayer, elle doit à la tueuse de vampire et à Joss Whedon son statut actuel en télévision. Après avoir influencé les dernières saisons de Buffy au poste d’Executive Producer, elle a créé la prometteuse Point Pleasant (très vite stoppée) et a mis sa plume au service de plusieurs grandes séries actuelles (Grey’s anatomy, Prison Break ou encore Mad Men). Outre son réel talent, elle incarne la (timide ?) percée des femmes dans un monde encore très majoritairement masculin.

  • Biographie  

    Née dans les années 60, Marti Noxon est diplômée du Kresge Collège à l’Université de Californie, Santa Cruz (UCSC). Elle s’est mariée à Jeff Bynum, un salarié de Mutant Enemy, la société de production de Joss Whedon, productrice de la série Buffy, the Vampire Slayer.  Le lien avec la série qui lui a apporté par la suite l’essentiel de son crédit en télévision n’est plus très loin.
    Marti Noxon fait son entrée dans la writing-room  de Buffy durant la seconde saison à un moment où la série a beaucoup à prouver aux yeux de son diffuseur et surtout de son public. L’énorme succès assez inattendu de la première saison, l’obligation de contenter les fans, toujours réputés très exigeants sur ce type de production, impose un travail de qualité sans fausses notes. Pour ses premiers pas en télévision, Noxon fait mieux que se défendre. Mieux, elle se fait assez vite remarquer en écrivant certains des épisodes les plus emblématiques des aventures de Buffy, citons « What’s my line », double épisode co-écrit avec Howard Gordon, « I only have eyes for you » ou encore « The Wish ». Ces brillants travaux permettent à Martin Noxon de prendre de l’assurance et conforte Joss Whedon dans l’idée de lui confier une grande partie des responsabilités de la franchise Buffy.
    
Avant cela, Noxon y occupe les fonctions  de Story editor (1997-1998), de Co-producer (1998-1999), supervising producer (1999-2000), co-executive producer (2000-2001) and executive producer (2001-2003), une montée en puissance qui correspond bien au poids créatif grandissant que la scénariste prend au sein du Buffyverse (néologisme inventé pour figurer l’univers de la série). 

    Outre son réel talent, elle incarne la (timide ?) percée des femmes dans un monde encore très majoritairement masculin.

    Quand The WB donne son feu vert pour la production d’Angel,  le spin-off de Buffy, Joss Whedon s’aperçoit qu’il ne peut pas gérer le lancement de son nouveau bébé tout en pilotant de manière toujours aussi exclusive la création qui l’a rendu célèbre. Il confie les destinées de la tueuse à Marti Noxon qui accède ainsi au statut d’Executive Producer. Elle écrivait et corrigeait ses camarades, elle devient showrunner de l’un des plus importants shows de la télévision américaine du moment.
    L’essai est un coup de maître même si tout le monde n’a pas le même avis là-dessus. Chez les fans mécontents de la dernière partie de la série, Marti Noxon sera jugée responsable de certaines dérives. Certains bloggeurs lui imputent des choix qui auraient conduit le show à sa perte. La perte d’influence de Xander en tant que personnage principal, la montée de Spike et sa relation avec Buffy, l’utilisation impensable d’un trio de nerds comme méchants principaux. Contextuellement, Noxon est surtout placée aux commandes d’une série qui a passé la barre mythique des 100 épisodes. A partir de ce seuil fatidique, chaque décision compte plus encore. Par ailleurs, Whedon défendra à de nombreuses reprises le travail effectué. Il s’associera à toutes les décisions prises dans la série, rappelant qu’il a toujours eu le contrôle artistique et opérationnel de la série et que les déceptions générées par le show ne saurait être uniquement attribuées à une seule personne, même s’il y a un showrunner de la série, une œuvre de télévision américaine reste fondamentalement un travail collectif et surtout pilotée par son créateur original.
    Après l’arrêt de Buffy, Marti Noxon enchaîne avec deux projets personnels. Still Life, série qui ne sera pas sélectionnée par une chaine de télévision (picked-up). En 2005, elle lance une séduisante série fantastique baptisée Point Pleasant, où le Bien et le Mal s’affrontent sous la forme de jolies jeunes femmes. Intéressante plastiquement mais bien plus classique que Buffy (à laquelle on ne manquera pas de la comparer), la série loupe son démarrage et sera stoppée après huit épisodes. Un destin somme toute classique pour quelqu’un qui se frotte à l’hyper-concurrence de la production télé américaine.
    Marti Noxon est ensuite embauchée sur Brothers and sisters, aux côtés de Greg Berlanti, poursuivant ainsi sa visite de quelques-unes des plus importantes writing-room du pays.

    Aujourd’hui, Marti Noxon travaille avec Matthew Weiner sur Mad Men. Après sa collaboration avec Joss Whedon, travailler aux côté du très exigeant Matthew Weiner (c’est lui-même qui le dit) constitue comme une nouvelle étape dans sa carrière. Marti Noxon a, entre temps, dirigé Private Practice, le spin-off de Grey’s Anatomy, série sur laquelle elle a effectué une pige en tant que Consulting et executive Producer.  Marti Noxon se dirige également vers la comédie en produisant Gigantic, série sur les enfants stars à Hollywood. Elle a aussi écrit le remake de Fright Night (Vampire vous avez dit vampire ?). Avec Marti Noxon, l’esprit de Buffy n’est jamais loin !

  • Crédits principaux   - Tous

  • Récompenses  

    Marti Noxon a reçu deux WGA Award. En 2009 et 2010, elle fait partie de l’équipe de production de Mad Men sacrée deux années de suite meilleure série par les membres de la puissante WGA (Writer Guild of America), la puissante réunion des auteurs américains.

    2010
    Won WGA Award (TV) Drama Series
for: "Mad Men" (2007)


    2009
    Won WGA Award (TV) Dramatic Series
for: "Mad Men" (2007)

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo