FERMER×

Jeff Greenstein

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Drame, Sitcom

  • Genres

    Comédie familiale, Drame familial

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Will and GraceWill and Grace
    • Desperate HousewifesDesperate Housewifes
    • Dream OnDream On
    • FriendsFriends

    Avec sa tête de gendre idéal, Jeff Greenstein trace depuis vingt ans une jolie voie au sein de l’entertainement hollywoodien, versant comédie, avec des participations notables à des classiques comme Dream On, Will and Grace ou Desperate Housewives.

  • Biographie  

    Le système hollywoodien  de la télévision possède d’immenses ressources. On aurait tort de ramener cet univers à un cercle restreint de super créateurs. La planète série est infiniment plus complexe que cela. Des milliers d’auteurs/producteurs s’y agitent et travaillent en permanence à faire émerger de nouvelles productions. Certes, il ne faut pas négliger l’influence et le talent des showrunners importants que sont Chuck Lorre, Bill Lawrence, David E. Kelley, Greg Berlanti, Steven Bochco mais à côté d’eux évoluent tout ceux qui rendent le travail de ces géants possibles. Jeff Greenstein fait assurément partie de ces grands professionnels qui savent mener un show (Showrunner – to run), Jeff Greenstein l’a prouvé en dirigeant Will and Grace, la plus grosse sitcom de NBC après le retrait de Friends. Au fil des années, Jeff Greenstein s’est affirmé comme un cadre talentueux qui peut pitcher à tout moment une grande idée qui va les placer sur orbite.

    Diplômé de Tufts University en 1984, Jeff Greenstein obtient son premier crédit en écriture trois ans plus tard sur The Charming. Une sitcom très classique tentant d’imaginer ce que pourrait être la vie quotidienne de Blanche-Neige et du Prince Charmant dans les années 1980 dans une banlieue américaine. Jeff Greenstein va enchaîner des collaborations sur des productions inégales, Charles in charge constituant un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

    Will and Grace reste une de ces comédies sophistiquées où tout le talent des auteurs est de rester au contact du grand public tout en développant un petit plus qui place la série dans l’air du temps. Jeff Greenstein excelle dans cette pratique.

    La carrière de Jeff Greenstein s’anime sérieusement avec son entrée dans la writing-room de Dream On, Dramedy qui nous emmène dans la vie privée d’un éditeur new-yorkais un poil patachon. La série est le symbole naissant de l’exceptionnelle cuvée de grandes séries HBO qui seront produites dans les années 1990 (Sessions, The Larry Sanders Show, Sex and The City, OZ…). Des productions où la manière d’écrire change car le poids de l’annonceur n’existe plus où en tout cas pas de manière aussi directe que sur les grands networks. HBO est une chaine cryptée qui ne doit des comptes qu’à ses abonnés. Des abonnées qui veulent voir des choses différentes. Dream On propose un mélange de comédie mais aussi une réflexion sur le statut de célibataire. Au delà des gags, la série prend peu à peu en épaisseur et des auteurs comme Jeff Greenstein et son co-auteur Jeff Strauss y contribue grandement. Nommé pour différentes distinctions, Jeff Greenstein trouve immédiatement de la place dans la writing-room de Friends où il va produire une vingtaine d’épisodes entre 1994 et 1995.  Saison suivante, intenable, il passe de Supervising Producer sur Friends à Consulting Producer sur Will and Grace, une des nouvelles sitcoms de NBC. Cette production constitue à ce jour le cœur de sa carrière.  Il finira par diriger cette production et sera associé au final à 132 épisodes sur les 187 que compte la série. Dans la veine Dream On et Friends, Will and Grace reste une de ces comédies sophistiquées où tout le talent des auteurs est de rester au contact du grand public tout en développant un petit plus qui place la série dans l’air du temps. Jeff Greenstein excelle dans cette pratique. C’est certainement ce que cherche Marc Cherry quand il l’engage dans le staff de Desperate Housewives en tant que Consulting Producer et ce, à un moment où la série perd dangereusement de l’intérêt aux yeux du public. Il est impliqué sur 64 épisodes de la série qu’il quitte en 2009 pour aller développer son propre projet No Heroic (pochade à base de super-héros de la vie quotidienne adaptée d’un format anglais). ABC rejettera le pilote. Jason Katims (Friday Night Lights) et Brian Grazer l’ont ensuite appelé pour les aider à lancer Parenthood, une série bien née, fruit du remake d’un long-métrage du même nom datant des années 1980. Une production où la subtilité de Jeff Greenstein risque à nouveau de faire des merveilles.

  • Crédits principaux   - Tous

  • Récompenses  

    Jeff Greenstein a obtenu 14 nominations pour des récompenses qui vont des Emmy Awards, aux PGA Awards (Guilde de Producers) mais aussi aux WGA Awards et aux CableACE Awards (l’équivalent des Emmy mais sur le câble). Il a gagné en 2000 l’Emmy de la Meilleure Comédie, trophée qu’il partage avec David Kohan, Max Mutchnick, James Burrows, Alex Herschlag, Adam Barr, Jhoni Marchinko et Tim Kaiser. En 2009, il a également reçu le P.T Barnum Award de son université de Tufts pour son parcours dans l’univers des médias et du divertissement.

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo