FERMER×

Javier Grillo-Marxuach

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Mystère, Procedurial show, Science-fiction

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • The MiddlemanThe Middleman

    Intéressant parcours que celui de Javier Grillo-Marxuach un auteur qui, en une quinzaine d’années, a traîné ses baskets sur les sets de séries aussi dissemblables que Medium, Charmed, Law and Order ou encore Boomtown. Un éclectisme qui montre toute la souplesse et l’inventivité de cet auteur dont la renommée professionnelle vient pour beaucoup de Lost (supervising Producer entre 2004 et 2006). Lieutenant idéal, mais créateur pas maladroit à ses heures (télé ou comic-book), Javier Grillo-Marxuach fait partie des figures montantes du nouvel Hollywood de la télévision.

  • Biographie  

    Né en 1969 à Porto-Rico, Javier Grillo-Marxuach (JGM) a toujours voulu écrire. Il décroche un diplôme en Creative Writing and Cultural Studies à Carnegie Mellon University. Il parachève son cursus créatif à USC se rapprochant ainsi de l’épicentre de l’industrie hollywoodienne. Xavier Grillo Marxuach est le profil type de ces auteurs qui grimpent à bord d’une série et en deviennent les animateurs en deux coups de cuillère à pot. Un talent qui n’est pas réservé à tout le monde. Crédité d’une soixantaine d’épisode dans plus d’une dizaine de séries télé, il commence sa carrière en 95 sur Seaquest DSV, série produite par Steven Spielberg mais malheureusement râtée, à la même époque, on voit apparaître son nom sur les génériques de séries comme Dark Skies, intéressante alternative à X-Files mais aussi The Pretender. Il travaille ensuite sur Charmed en tant que Producer débutant ainsi son ascension dans la hiérarchie des writing-rooms hollywoodiennes. 
    Début 2000, il touche au procedurial drama en écrivant brièvement sur Law and Order : SVU mais surtout sur  Boomtown, série notable et injustement ignorée qui tente une nouvelle narration à point de vue multiple (en tout cas dans ses premiers épisodes) et manque de peu son pari. Il retourne ensuite à son genre de prédilection, les sci-fi shows. Il y est toujours.
    Javier Grillo-Marxuach enchaîne des jobs sur The Chronicle, Jake 2.0, sorte de nouveau Steve Austin, la dérision (parfois) en plus, ou encore Medium série pour laquelle il travaille sous la baguette d’un maître discret mais néanmoins incontournable de la série télé, Glen Gordon Caron (Moonlighting, Now and Again…). Le fait de gloire de JGM en ces années mid-2000 reste quand même sa participation à la série n°1 (pop-culturellement parlant), le Lost de Cuse et Lindelof. Il écrira sept épisodes et en supervisera près de quarante cinq avant d’aller prendre la direction de la série Medium.

    Xavier Grillo Marxuach est le profil type de ces auteurs qui grimpent à bord d’une série et en deviennent les animateurs en deux coups de cuillère à pot.

    Récemment, il a été showrunner de sa propre création  The Middleman, une saga inspirée et réussie se déroulant dans un monde peuplé de super-héros, donc de super méchants. Un divertissement familial coloré d’arts martiaux et de situations baroques. JGM prouve qu’il peut s’adapter et mettre son inventivité au service d’une série privée de gros moyens financiers (un tiers du budget de Heroes environ). La série a été malheureusement annulée par ABC Family (peut-être pas tout à fait la bonne chaîne ?). A l’image de Joss Whedon (papa de Buffy contre les vampires), JGM a décidé de poursuivre les aventures de ses héros du côté du comic-book. Un moyen extrêmement souple de raconter des histoires qui se rapproche des séries télé. Il n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà signé une série « Super-Skrull » pour Marvel Comics.
    Habitué de Comic-con (grand messe californienne des geeks et autres fans de science-fiction), Grillo-Marxuach joue sur plusieurs tableaux à la fois avec beaucoup de doigté. Quand ABC Family annule le 13eme épisode, le final !!! de sa série. Il décide d’en faire un roman graphique ce qui symbolise bien l’état d’esprit de ces créateurs qui tiennent à leurs œuvres et savent qu’aujourd’hui, un univers peut se retrouver sur internet ou en jeu vidéo. La fiction télé n’est plus un aboutissement mais une pièce d’un puzzle beaucoup plus vaste. Le projet initial était un comic-book (imaginé dès 98 mais peaufiné durant les années Lost), il était donc plutôt naturel de revenir à ce type de narration.
    Grillo-Marxuach est un faiseur génial. Quelqu’un qui sait doser son imagination et ses envies en fonction de la cible et du profil de la chaine qui finance la fiction sur laquelle il travaille. Les showrunners qui désirent bien s’entourer ne peuvent pas rêver de meilleur collaborateur que ce type d’auteur inventif, expérimenté et habitué à gérer des séries aux profils de production très différents. Avec le nouveau projet d’ABC, Day One, JGM est idéalement à sa place, associé à Jesse Alexander (Alias, Heroes, Lost) et Erik Oleson (Kings, Jack and Bobby). On appelle ça, faire de bons choix de carrière.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo