FERMER×

Jason Katims

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Drame familial

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Friday Night LightsFriday Night Lights
    • Angela, 15 ansAngela, 15 ans
    • ParenthoodParenthood
    • RoswellRoswell

    Entré en écriture dans la writing room de Angela, 15 ans (My So-called life) au cours des années 90, Jason Katims est quinze ans plus tard l’un des showrunners majeurs du Hollywood télé. Formé aux côtés de David E.Kelley, mais également créateur de Roswell, Katims a participé à un véritable petit miracle quand Peter Berg lui a passé les clés de Friday Night Lights, un show que tout le monde pensait impossible à produire. Katims en a juste fait l’une des cinq meilleures séries de 2010 en sortant un grand numéro de production entre Los Angeles et un coin perdu du Texas où la série est produite on location.  Il travaille aujourd’hui sur Parenthood avec les mêmes producteurs (Ron Howard – Brian Grazer) qui ne sont pas prêts d’abandonner un auteur-producteur de ce calibre.

  • Vidéo  

  • Biographie  

    Jason Katims, comme tous les grands personnages de l’industrie hollywoodienne, ne s’arrête jamais. Il vient de passer quatre ans sur l’une des toutes meilleures séries actuelles (câble et network confondus) en l’occurrence Friday Night Lights. Un résultat qui ne s’est pas fait tout seul. Un intense travail de production, une lutte face au network, et le maintien d’une exigence de qualité quasiment sans égal depuis Les Sopranos. Katims débute la création d’un second show (Parenthood) en simultanée ce qui est plutôt rare de nos jours. Le dernier grand showrunner ayant fait ça s’appelle David E.Kelley, un des maîtres du legal drama sous l’aile duquel Katims a fait une partie de son apprentissage hollywoodien.

    Avant cela, l’aventure a commencé sur Angela, 15 ans (My so-called life), autre série majeure des années 90, qui montrait une fois de plus que la télévision pouvait rivaliser avec n’importe quel support quand il s’agit de pénétrer dans un univers et traiter une histoire sur un grand nombre d’heures. « J’ai reçu un appel de Marshall Herkowitz, il avait lu une de mes pièces et avait très envie de travailler avec moi. Il m’a réservé une place sur Angela, 15 ans. Ce show a tout simplement changé ma vie ».

    Jason Katims a ensuite volé de ses propres ailes avec Roswell, œuvre mélangeant avec bonheur les ingrédients du teenshow et la thématique alien. Il devient ensuite le bras droit de Kelley sur Boston Public, série méconnue du maître de la série judiciaire, papa entre autres d'Ally McBeal. Après avoir côtoyé la personnalité hors-norme de Kelley, Katims est prêt pour n’importe quelle expérience. Il développe une série excitante sur une journaliste de Chicago, Pepper Denis (avec la sculpturale Rebecca Romjins) qui aura le malheur d'être développée pour une chaîne morte-née (UPN). Retour à la case départ.

    En revanche, il a su donner à la série une épaisseur inattendue. Il faut dire qu’il y a chez Katims, un incroyable amour des personnages.

    La légende veut que Jason Katims aie accepté Friday Night Lights alors qu’il ne connaissait pas les règles du football américain. Grand bien lui en a pris. Il a tout fait sauf une série sur le foot US. FNL parle du Texas et l’Amérique et montre le pays d’Obama (et même celui de Bush au début de la série) comme peu d’œuvres de fiction ne l’ont fait récemment. Katims n’a rien inventé. Il a repris les règles de Peter Berg. Lui-même avait réalisé un film de cinéma adapté du roman éponyme signé H.G Bissinger. En revanche, il a su donner à la série une épaisseur inattendue. Il faut dire qu’il y a chez Katims, un incroyable amour des personnages.

    Fan des ensembles drama, Katims aime jongler constamment avec les intrigues multiples. L’autre technique qui a bien réussi à Friday Night Light c’est cette construction faites de plan-séquences et de moments d’improvisations pour récupérer une approche naturaliste des choses. Mission réussie avec FNL, série mal considérée à ses débuts, virtuellement « annulée » à chacune de ses cinq saisons, elle a duré en restant tout simplement d’une qualité irréprochable.
    On n’en attend pas moins d’un homme qui a été amené à développer avec Marshall Herkowitz et Ed Zwick, Winnie Holzman (Angela, 15 ans), David E.Kelley. Brian Grazer et Ron Howard (Imagine Entertainment) ne s’y sont pas trompés puisqu’ils lui ont confié récemment les rênes de Parenthood, adaptation, elle-aussi, d’un long-métrage des années 80.

    Katims n’a pas (pour l’instant)  l’aura d’un Joss Whedon ou d’un David E.Kelley mais il en a à coup sûr le talent. Ça ne l’empêche nullement de présenter un CV des plus séduisants où l’on ne trouve pas de faute de goût majeure. 

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo