FERMER×

James Burrows

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Sitcom

  • Genres

    Sitcom

  • Mouvements

    MTM, Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • CheersCheers
    • TaxiTaxi
    • The Mary Tyler Moore ShowThe Mary Tyler Moore Show

    Attention légende. James Burrows est attaché au format sitcom depuis plus d’un tiers de siècle maintenant. Au delà de ses propres productions (Charles-Burrows-Charles Company), il a travaillé en tant que réalisateur-executive producer sur un nombre incalculable d’œuvres devenues aujourd’hui des classiques. Et ça continue encore…

  • Biographie  

    James Burrows est un des personnages les plus connus de la télévision moderne. Son nom est associé à une centaine de séries différentes. Certaines fois, il n’est intervenu que pour fixer les règles d’une œuvre à l’occasion de son épisode pilote. Pour d’autres, il est devenu un super-technicien ainsi qu’un auteur résident. Comme sur Taxi, par exemple, sitcom signé du grand James L. Brooks (The Simpsons), entre autre, dont il réalisera 76 épisodes. Infatigable travailleur, il a contribué durant les années 1980 à ce que le genre sitcom soit moins dénigré. Techniquement, c’est également James Burrows qui a institué les tournages à quatre caméras sur les plateaux de sitcom.

    Passé par Yale, Burrows travaille quelques temps dans le milieu de la comédie musicale. Son père, Abe Burrows est un auteur-compositeur reconnu de cet univers. On lui doit des morceaux comme Guys and Dolls ou encore How to Succeed Without Really Trying.  Cet compositeur a également travaillé sur une série radiodiffusée, Duffy’s Tavern, qui se déroulait déjà dans un bar, soit le lieu même de la grande sitcom que son fils créera en 1982, l’inimitable Cheers. Alors que son père a pour projet de faire jouer la comédienne Mary Tyler Moore (The Mary Tyler Moore show) sur scène dans une adaptation de Breakfast at Tiffany’s, Charles Burrows accompagne son père à un rendez-vous chez MTM, société qui porte le nom de l’actrice mais qui va être également le chaudron de toute une génération d’auteurs doués et de productions de qualité (Hill Street blues, Lou Grant, The White Shadow…). Quelques temps plus tard, Burrows est invité à aller travailler chez MTM. Il fait son entrée dans ce monde  sur le tournage  de The Bob Newhart Show. Aussitôt, il est fasciné par cette machinerie qui emprunte beaucoup au théâtre mais aussi à la comédie musicale, univers dans lequel il baigne depuis si longtemps. Associé Jay Sendrich, grand nom de la mise en scène de sitcom d’alors, Burrows trouve un mentor à sa mesure. Il va se mettre bientôt à réaliser pour toutes sortes de productions MTM. Mais pas seulement… Sa rencontre avec l’équipe créatrice de la sitcom Taxi lui permet de s’exprimer artistiquement dans un cadre comme on en trouve rarement dans une carrière. Entouré de James L. Brooks, Stan Daniels, David Davis et d’Ed. Weinberger, tous des anciens de MTM, il va participer à l’écriture  d’une jolie page d’histoire de la sitcom. Il fait également une importante rencontre en les personnes des frères Charles (Glen et Les). Avec ces deux auteurs, travaillant eux aussi sur Taxi, il va créer Charles-Burrows-Charles Productions et surtout dans la foulée l’une des plus importantes sitcom de cette âge d’or du format : Cheers.

    Infatigable travailleur, il a contribué durant les années 1980 à ce que le genre sitcom soit moins dénigré.

    Durant un temps, Burrows est accaparé par la production de Cheers. C’est à cette époque qu’il a l’idée de se spécialiser dans l’écriture de pilote de sitcom, un exercice périlleux pour lequel il faut savoir se fondre dans un projet pré-existant tout en apportant sa plus-value de metteur en image sur un temps extrêmement serré. Burrows sait appuyer sur les spécificités d’un projet. Il sait en tirer la substantifique moelle. C’est ainsi qu’il va travailler sur plus d’une quarantaine de pilotes en vingt ans et parmi lesquels on peut compter Friends, Dharma  and Greg, The Big Bang Theory, Will and Grace, Frasier ou encore S# ! My dad says. Pour certaines d’entre elles, Burrows s’installera durablement notamment sur Friends ou Frasier (qui n’est autre qu’un spin-off de Cheers après tout). Dans les années 1990, Burrows revient à la production lourde en gérant au quotidien avec Kohan et Mutchnick la sitcom Will and Grace (174  épisodes).

    A un âge où certains, à sa place, profiteraient de leur confortable villa hollywoodienne avec piscine en se remémorant leur âge d’or, James Burrows continue inlassablement à être ce lanceur de projets. Ce label qui fait de vous un succès en puissance.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo