FERMER×

Henry bromell

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show

  • Mouvements

    Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • HomicideHomicide
    • Homicide : Life on the StreetsHomicide : Life on the Streets
    • Bienvenue en AlaskaBienvenue en Alaska
    • I’ll fly awayI’ll fly away

    Incarnation parfaite du writer-producer à l’américaine, Henry Bromell, armé d’un CV en bêton armé, est une valeur sûre du prime time américain. Appelé par des créateurs ou des chaines pour venir prendre en main leurs productions, Bromell est un professionnel de grand standing. Eclectique, régulièrement à l’antenne, fin lettré, Henry Bromell réalise et écrit également des romans.

  • Biographie  

    Né en 1947, Henri Bromell fait plutôt partie de l’ancienne génération d’auteurs de la télévision américaine. Celle qui a goûté aux joies de la Quality Television. Bromell débute sa carrière dans le staff de Northern Exposure (Bienvenue en Alaska) . Il y côtoie d’emblée un essaim de futurs (quand ce n’est pas déjà fait) grands auteurs comme David Chase, Andrew Schneider, Diane Frolov, Robin Green. La suite de sa carrière n’est pas mal non plus avec des incursions, et parfois plus, sur des productions comme I’ll Fly Away (Les ailes du destin), Homicide : Life on the Streets, Chicago HopeBrotherhood ou encore plus récemment Rubicon

    Diplômé d’Amherst, il se dirige dans un premier temps vers la littérature avec une certaine réussite. Son premier roman The Slighest Distance est primé. Il obtient également de bon retour sur un recueil de nouvelles I Know your Heart et Marco Polo.  Comme beaucoup d’auteurs de littérature, Henry Bromell est obligé de multiplier les activités pour se donner du temps pour écrire. Il se tourne alors vers la fiction télévisée où il travaille presque uniquement pour des séries intéressantes. Même la confuse Carnivale  ou la très frustrante Rubicon s’avère, au fond, de formidables laboratoires d’idées. 

    Comme beaucoup d’auteurs de littérature, Henry Bromell est obligé de multiplier les activités pour se donner du temps pour écrire. 

    Le grand morceau de bravoure pour Henry Bromell reste Homicide : Life on the Streets, l’une des plus importantes séries policières de la décennie 1990 créée par Paul Attanasio pour Tom Fontana et Barry Levinson. Les histoires d’une escouade de flic tchekoviens adaptées du roman-enquête de David Simon. Henry Bromell rejoint l’équipe en 1994. Il passe trois ans sur la série et écrira au total 26 épisodes, occupant en outre le poste d’executive producer. Avec That’s Life, Carnivale et Empire State, il écrit régulièrement durant les années 2000. En 2006, il vient aider Blake Masters, le créateur de l’excellente Brotherhood à mettre sur pied la production de sa série. Il est ensuite appelé pour le même genre de raison sur la complexe (et au final décevante Rubicon). Il remplace Jason Hortwich au poste de showrunner dans une série pas facile à boucler. Son job terminé, il a filé rejoindre Homeland, un spy drama de Showtime où l’on ne trouve que du beau monde (Meredith Stiehm, Alex Gansa, Howard Gordon, Chip Johannessen).

    De part sa trajectoire et les personnalités qu’il a côtoyé durant sa carrière, Henry Bromell fait partie de ces personnalités qui ne jouent pas les premiers rôles mais assument dans l’ombre des responsabilités au moins aussi importantes. Ce sont les Henry Bromell qui font avancer Hollywood.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo