FERMER×

Hank Steinberg

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Procedurial show

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    2000 - 2010

  • Séries phares  

    • FBI, portés disparusFBI, portés disparus
    • The NineThe Nine
    • KingsKings

    Archétype du showrunner des années 2010, Hank Steinberg n’a pas choisi la facilité pour se faire un nom dans le monde de l’entertainment hollywoodien. Avec Without a Trace (FBI, Portés disparus) et The Nine, il fonce dans le high concept sans transiger sur la qualité des personnages.

  • Biographie  

    La liste des crédits télé de Hank Steinberg est encore un peu maigre. Mais en terme de qualité, la valeur n’attend pas le nombre des productions. Avec ses deux créations, il a tapé juste et a bien cerné ce qu’était la série télé grand public durant les années 2000. Avec FBI, Portés disparus (Without a Trace) et ses 149 épisodes (tout de même !), il met sur pied une série maniant avec aisance et brio suspens, action mais aussi la psychologie subtiles et efficace des personnages. Opter pour une série aussi compliquée pour sa première sortie dans le monde impitoyable du prime-time américain était un vrai pari. Comme toujours dans ces cas-là, Steinberg qui n’avait, à l’époque, écrit que quelques téléfilms dont le fameux 61 pour HBO, d’après la rivalité qui opposa Roger Maris et Mickey Mantle autour du record de Home-run en une saison de baseball, a été accompagné par plus expérimenté que lui. Dans un mariage de compétences qui fait vraiment le sel de l’écriture télé aux Etats-Unis, Hank Steinberg est associé à Ed Redlich, un ancien avocat ayant travaillé aux côté de David E. Kelley sur The Practice.

    Steinberg vient pitcher chez Jonathan Littman, patron des productions Jerry Bruckheimer.  Ces derniers dans la lignée de CSI (Les Experts) cherchent des séries efficaces, visuelles avec des signatures reconnaissables. L’idée de Steinberg de  faire disparaître un personnage à l’issue de chaque intro en est une parfaite. Steinberg n’est pas, selon ses propres dires, un spécialiste du procedurial (Ed Redlich et son passé d’avocat de son côté ne l’est pas beaucoup plus). Il rêve immédiatement d’une  série hybride qui s’appuierait aussi bien sur la forme (le suspens des 72 heures après lesquelles un disparu a de grandes chances de le rester à tout jamais) que sur le fond (pourquoi devient-on agent du FBI ?).

    La série est un succès plein. CBS est récupère un programme jonglant avec de l’action, du suspens, des grands numéros d’acteurs (Anthony LaPaglia commence à nous  faire croire qu’il aurait pu finalement faire un bon Tony Soprano) et qui s’inscrit de façon efficace dans la ligne éditoriale des productions Bruckheimer.

    Steinberg vient pitcher chez Jonathan Littman, patron des productions Jerry Bruckheimer.

    La writing-room de Without a Trace compte neuf membres. Est-ce là que les Steinberg (Hank et sa sœur K.J) ont percuté sur le motif de leur production suivante ? New-Yorkais, les Steinberg ont été marqués par les événements du 11 septembre. On est en pleine fièvre du serialized show. Lost réinstalle la télé commerciale et grand public au centre du jeu.  The Nine met en scène neuf rescapés d’une prise d’otage de 52h. Un moment tragique mais également un moment mystérieux. Avec le flash-back pour grammaire et une passion certaine pour la déstructure du récit, Hank Steinberg et sa sœur livrent une série complexe et aboutie artistiquement. Le show est stoppé au bout de quelques épisodes. Où est le problème alors ? The Nine arrive à un moment où tous les networks viennent de lancer ou vont lancer leur série High concept, quand ce n’est pas plusieurs. Résultat, un embouteillage éditorial qui causera des dégâts et beaucoup d’annulations.

    On peut imaginer que cet échec nourrira l’expérience de Hank Steinberg. L’homme n’a depuis rien créé. Impliqué sur l’ambitieuse série injustement boudée Kings en qualité de Consulting Producer, appelé au chevet de l’adaptation du grand classique britannique Prime Suspect, qu’il ne devrait finalement pas produire, Hank Steinberg  fera son retour avec une bonne idée dans un business qui ne se nourrit presque que de ça… 

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo