FERMER×

Glen et Les Charles

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Sitcom

  • Genres

    Sitcom

  • Mouvements

    MTM, Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1970 - 1980

  • Séries phares  

    • CheersCheers
    • The Bob Newhart ShowThe Bob Newhart Show
    • The Mary Tyler Moore ShowThe Mary Tyler Moore Show
    • TaxiTaxi

    Glen et Les Charles font partie des tous grands de la sitcomedy US. Avec James Burrow ils ont constitué à un moment donné ce qui se faisait de mieux en matière de rire.

  • Biographie  

    Dans les années 70, le trio formé par les frères Charles et James Burrow n’a pas manqué grand chose. Dans une télé encore dominée par les trois grands networks. En participant au Bob Newhart Show et à M.A.S.H, en supervisant Taxi et en créant Cheers, ils ont fait partie des créateurs décisifs à une période où la télé  est devenue un vrai outil comique de premier plan. Le casting de Taxi montre à quel point les frères Charles savaient sentir l’air du temps en dégotant des acteurs de la trempe de  Danny DeVito, Tony Danza, Judd Hirsh, Christopher Llyod ou encore le grand Andy Kaufman.

    Bien avant cela, les frères Charles élevés au pays des mormons deviennent respectivement enseignant et juriste en copyright dans le milieu de la publicité. Mais l’un comme l’autre, s’ennuient dans leurs activités respectives. Le coup de grâce survient quand se forme le mythique line up du samedi soir de CBS (All in the family, MASH, The Bob Newhart Show et The Mary Tyler Moore Show). Les deux frères décident que c’est cela qu’ils veulent faire désormais.

    Les Charles décident donc d’écrire des specs, ces fameux scénarios écrits sans commande. Ils envoient leur travail aux productions MTM, la société de production phare de l’époque. Après une réponse négative mais croyant en eux, il décident de quitter leurs jobs respectifs et partent carrément à L.A où vivent très simplement. La légende raconte que Les Charles et sa femme vivaient dans un van quand ils reçurent le feu vert pour venir écrire. Entre-temps, ils s’étaient essayés à toutes les sitcoms qui existaient à l’époque. L’un de leurs textes étaient tombé sur le bureau d’un responsable de MTM (la firme qui avait le vent en poupe durant les années 1970), les deux frères se voient offrir des places de staff writers sur Philly. Brillants, inspirés et sûrs d’eux, les frères Charles se font une place chez MTM. Ils deviennent rapidement producers et ont même l’opportunité d’aller travailler sur The Bob Newhart Show, immense sitcom qui fut l’une de leur source d’inspiration. A cet instant de leur carrière, ils font la connaissance de James Burrow, personnage unique, sorte de grand manitou de la réalisation de sitcom. L’homme s’associe à la fratrie, le trio ainsi constitué va devenir l’une des équipes de comédie les plus productrice de la fin des années 1970 et des années 1980. Bien vite, malgré les honneurs et de très beaux scores d’audience, les frères Charles aspirent à mener une série qui serait à eux. Après trois ans au sommet avec Taxi, ils fondent Burrows Charles Productions.

    le trio ainsi constitué va devenir l’une des équipes de comédie les plus productrice de la fin des années 1970 et des années 1980.

    Le quotidien d’un créateur à Hollywood est fait d’opportunités à ne jamais laisser passer. Quand Grant Tinker arrive à la direction de NBC, cet ancien de MTM cherche immédiatement à aspirer des anciens collègues et à les installer dans la grille de programme de sa chaine. Tinker va bouleverser les équilibres de la télévision américaine en laissant se développer les prémices de ce que l’on va appeler la Quality Television. Un type de programmes auquel appartiennent Hill Street Blues, St Elsewhere, Moonlighting (Clair de Lune) ou encore Thirtysomething, China Beach ou Twin Peaks.  Chose impensable de nos jours, Burrows et les frères Charles ont carte blanche. Une case les attend. Ils sont tous trois fans de la sitcom britannique Fawlty Towers et souhaitent développer une série dans un hôtel. NBC valide cette option mais bien vite les frères Charles en charge de l’écriture et James Burrows, responsable des questions de mise en image s’aperçoivent que le cœur de leur projet se déroule plutôt dans le bar de l’hôtel. L’hôtel devient alors un pub de Boston tenu par un ancien joueur de baseball… ancien alcoolique. Cheers est née. Ils recrutent une bande d’inconnus (politique qui les démarquent des productions MTM) et surtout font de Cheers, une série douce-amère, avec une immense romance qui courent le long de plusieurs saisons. Cheers n’est pas une sitcom classique pour l’époque. On y parle beaucoup et les personnages sont pléthores.

    Le démarrage est laborieux. Il faudra attendre la seconde saison pour voir Cheers décoller dans les classements d’audience. Un ajustement de programmation (association avec The Cosby Show) fait même de la sitcom l’un des gros rendez-vous du network NBC. Succès public, critique, professionnel, les frères Charles sont encore une fois arrivés à leurs fins. Insatiables, ils décident de se détourner de la gestion de la sitcom au quotidien (qui est l’un des jobs les plus harassants qui soient sur Terre) pour développer des spin-offs comme c’était la mode depuis la réussite de All in the Family, sitcom déclinée en Maud et The Jeffersons. Le développement est un échec The Tortelli’s et All is forgiven. Il reviendront gérer l’énorme succès de Cheers et écriront même le final survenant au bout de onze saisons. Depuis, tandis que James Burrows a envahi la planète sitcom en réalisant plusieurs dizaines de pilotes, les frères Charles se sont faits discrets sur le fond du développement. On a retrouvé leurs noms au générique de Frasier en 2004. Avec le CV que les frères proposent, on peut raisonnablement conclure qu’ils n’ont plus rien à perdre

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo