FERMER×

Gene Roddenberry

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Anthologie policière, Cop-show, Science-fiction

  • Mouvements

    Âge d'or

  • Familles

    Les Autodidactes, Les Maîtres

  • Décennies

    1950 - 1960 - 1970 - 1980 - 1990

  • Séries phares  

    Créateur de l’univers Star Trek, Gene Roddenberry est l’une des étoiles de la fiction télé américaine. Pas uniquement pour son space opera et la galaxie de spin-offs et autres long-métrages qu’il va générer mais pour une trajectoire qui prend son envol en 1952 soit au cœur de la naissance même de la télévision comme nous la connaissons encore aujourd’hui. 

  • Biographie  

    Quand Gene Roddenberry est mort, ses cendres ont été dispersées dans l’espace par la navette spatiale Columbia. La vraie. Cette anecdote en dit finalement long sur l’importance du personnage et sur la trace qu’il a laissé dans la culture populaire du XXeme. Comme pour tous les pionniers de la télévision américaine, la trajectoire de Roddenberry n’est pas des plus classiques. Quand ce dernier s’intéresse à la petite lucarne, c’est réellement une petite lucarne de quelques centimètres. Roddenberry va faire partie du premier cercle d’auteurs dans un média balbutiant qui n’a pas encore trouvé sa vraie place entre les deux ogres que sont le cinéma et la radio.

    Militaire dans l’US Air Force durant la Guerre, Gene Roddenberry entame ensuite une carrière de pilote de ligne. Tout en menant cette carrière, Gene Roddenberry retourne sur les bancs de l’université pour prendre des cours d’écriture en espérant bien se faire une place dans une industrie sur le point de déménager en Californie. C’est chose faite en 1948, une époque où Roddenberry, encore sans contrat, suit les traces de son père et de son frère en rejoignant le LAPD (Police de Los Angeles) où il va servir pendant près de huit ans. Il maintient tout de même un fil avec sa passion pour l’écriture puisqu’au sein de la Police, il peut proposer des histoires à des fictions policières. C’est ainsi qu’il côtoiera le grand Jack Webb et sa mythique Dragnet. A l’époque, un policier peut apporter une histoire ou bien un conseil technique et il est rétribué 100$.

    La rencontre déterminante, car il y en a toujours une, survient lorsque Roddenberry devient conseiller technique sur la série de Frederic Ziv, The Attorneys. C’est sur cette production qu’il a l’occasion d’écrire ses premiers scripts. Parallèlement à cette première et importante collaboration, Roddenberry écrit "The Secret Weapon of 117", unitaire de science-fiction diffusée dans l’anthologie  Chevron Hall of Stars. Un film remarqué et qui est la première incursion de Gene Roddenberry dans ce genre. Et pas la dernière…

    Star Trek, un projet que Roddenberry vend comme un western qui se déroulerait dans l’espace.

    1956 marque la démission de Roddenberry du LAPD qui entend, à partir de là, se consacrer totalement à l’écriture. Il a l’opportunité d’écrire à nouveau sur une production de Frederic Ziv, The West Point Story, série sur laquelle il finit par récupérer des responsabilités de production. Il travaille ensuite pour un ensemble de grandes séries de la fin des années 50. Une période où la télévision commence à devenir une industrie passionnante dans laquelle les grands studios, un temps réticents, entendent désormais mettre un pied. Gene Roddenberry travaille notamment sur Have Gun, Will Travel dont il écrira 24 épisodes mais aussi des classiques comme Bat Masterson, Naked City, Dr Kildare et The Detectives.

    La trajectoire de Gene Roddenberry l’emmène droit vers la création de série. C’est chose faite en 1963 avec The Lieutenant, une série se déroulant dans un camp militaire. C’est sur cette production que Roddenberry croise plusieurs des talents qui feront partie de sa future grande série, Star Trek. On trouve Michelle Nichols, future Uhura, Leonard Nimoy (Spock) et Majel Barrett. The Lieutenant ne dure qu’une saison mais elle place Roddenberry en bonne place pour créer à nouveau. Cette série, c’est Star Trek, un projet que Roddenberry vend comme un western qui se déroulerait dans l’espace.  Il y ajoute le commentaire social déjà présent dans The Lieutenant. C’est Desilu, la société de Lucille Ball  et Desi Arnaz (déjà productrice de Mission : Impossible et Mannix) qui tente l’aventure. Après une gestation difficile, NBC ne comprenant pas tout ce que veut faire Roddenberry, la série débarque à l’antenne après le tournage de deux pilotes. Star Trek marque immédiatement par son style si particulier. La série est la première œuvre de science-fiction à décrire un futur en paix et à délivrer un message réellement positif. Le casting multi-culturel peut paraître banal aujourd’hui mais il instille une idée de culture mondiale abolissant les barrières de races ou de blocs qui la placent à un niveau bien supérieur des autres séries de l’époque. La série ne rencontrera pas de succès public. En revanche, elle fédère une frange de fans hardcore qui, bien avant internet, se fédèrent et formeront dès lors une masse de consommateurs que les grands studios voudront séduire.

    Après le succès de la série qui devient un phénomène mondial après son annulation, Gene Roddenberry prend en main le développement de cet univers qui va désormais se décliner en longs-métrages, en série d’animation, en jeux de rôles et bientôt en jeux vidéo et aussi en série télé, même s’il faudra attendre les années 1990 pour cela.

    Suite à Star Trek, Roddenberry va bien tenter de relancer des projets siglés SF à une période où Star Wars arrive. Aucun de ces projets n’aboutira. Earth, Genesis II, The Questor Tapes, Planet Earth ou encore Spectre montre bien que développer de la science-fiction à la télévision reste une équation ardue.

    En 1987, Roddenberry touche au but quand il relance sa franchise avec Star Trek : The Next Generation,  une série ambitieuse qui mêle des problématiques très humaines et des intrigues totalement ancré dans l’univers de science-fiction avec notamment l’arrivée des Borgs et le déploiement de toute géopolitique passionnante. Le programme accumule les honneurs et devient surtout la première série non-diffusée sur un network à être nommée pour l’Emmy de la meilleure série. Star Trek : The Next Generation fera naître une nouvelle vague de fans de Star Trek qui vont assister à l’éclosion de pas moins de trois nouvelles séries. Deep Space Nine, Voyager et Enterprise sont toutes des fictions qui perpétuent l’esprit de Gene Roddenberry disparu en 1991.

    Gene Roddenberry laisse une empreinte gigantesque dans l’univers de la télévision américaine. Celle de quelqu’un qui a senti les choses bien avant les autres.

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo