FERMER×

David Mamet

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame psychologique, Guerre

  • Mouvements

    Théâtre

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • The Unit-Commando D'éliteThe Unit-Commando D'élite
    • EndangeredEndangered

    Personnage inscrit durablement dans le paysage culturel US, David Mamet est avant tout un dramaturge et un scénariste de cinéma.  Consacré par un Prix Pulitzer et une nomination à l’Oscar,  en tandem avec des réalisateurs de la trempe de Sidney Lumet, Louis Malle ou Brian De Palma,  Mamet a crée un monde et un style bien à lui.  Un système qui ne l’a pas empêché comme d’autres touche-à-tout (Richard Price, William Gibson) de goûter aux méthodes plus industrielles de la télévision.

  • Biographie  

    David Mamet vient du théâtre. Ses études, ses premiers succès viennent tous de cet art de la scène. Auteur depuis les années 70, il émerge au début des années 80. Le prestigieux Prix Pulitzer pour sa pièce  Glengarry Ross le lance définitivement dans le grand bain de l’entertainment. La grande force de Mamet (qui est aussi celle d’un Sorkin ou d’un Fontana) est de ne pas faire de complexe de supériorité en plaçant le théâtre au dessus de tout. L’homme a bien trop de talents différents pour cela.
    David Mamet écrit donc indifféremment pour le cinéma comme pour la télévision. Pour le grand écran, son tableau de chasse est impressionnant. On retrouve son nom aux génériques d’œuvres comme Le facteur sonne toujours deux fois (1981) mais aussi le sublime The Verdict de Sidney Lumet avec un Paul Newman alors,  au sommet de son art. Ce travail lui vaudra une nomination à l’Oscar. A cette époque, David Mamet semble marcher sur l’eau. La preuve, quand il obtient sa première collaboration télé, il le fait dans la writing room de Hill Street Blues, soit la série la plus intéressante du moment, celle où Steven Bochco est en train de dynamiter des conventions avec une bande de producteurs aux profils inhabituels (Michael Kozoll, Jeffrey Lewis, David Milch, Dick Wolf…).
    Quelques pièces de théâtre et quelques romans plus tard, Mamet passe à la réalisation. Il franchit le pas en adaptant son propre travail dans House of Games. On est en 1987, date où il écrit également l’impeccable script de The Intouchables (Les incorruptibles), film adapté de la série des années 50 pour Brian de Palma. Suivront des long-métrages plus personnels comme Homicide avec Joe Mantegna, La prisonnière Espagnole ou encore Heist avec Gene Hackman.

    David Mamet est avant tout un dramaturge et un scénariste de cinéma.

    Début 90, Mamet fait ses débuts en tant qu’executive Producer sur Lip Service un téléfilm produit pour HBO et réalisé par son ami William H. Macy.  PBS adapte deux de ses projets théâtraux.  Il va ensuite travailler avec TNT et Showtime. Encore, une fois, Mamet passe d’une discipline à l’autre avec une facilité déconcertante.
    Courant 90, il adapte sa pièce à succès, Glengarry Ross, et la transpose à Chicago pour James Foley derrière la caméra et Al Pacino et Jack Lemmon sous le feu des projecteurs. Il aide ensuite Adrian Lyne à écrire son Lolita. Il ne sera pas crédité au générique. Il enchaîne avec un travail en compagnie de Barry Levinson pour Wag the dog, une comédie politique décapante dans laquelle il envisage les relations entre Hollywood et Washington.
    Ce qui est fascinant avec David Mamet, c’est son éclectisme. Passant d’une adaptation Tchekov (Mon oncle Vanya) à un téléfilm de genre (Spartan), il  semble ne pas avoir de présupposés. C’est ainsi qu’il se retrouve à réaliser un épisode de The Shield. C’est l’occasion pour Shawn Ryan, le showrunner de cette série, de rencontrer un de ses mentors. Mieux, Mamet propose à Shawn Ryan une idée de série basée sur la vie quotidienne de membres des Forces Spéciales américaines. Avec Ryan dans l’affaire, le projet devient rapidement une série intitulée The Unit adaptée du témoignage de Eric Haney, Inside Delta Force.  La série s’installe, elle n’a certainement pas attiré tous les gens qu’elle méritait. Elle a duré jusqu’en 2009. Mamet y a cultivé son aura de créatif fort en gueule. Ses mémos (dont quelques-uns ont été publiés) sont rentrés dans la légende. Vingt ans après Hill street Blues, Mamet produit sa propre série.
    Aujourd’hui, au milieu de l’écriture de pièces de théâtre, d’essais, de romans, de conférences, il est difficile de savoir si David Mamet se préoccupe de la télévision et s’il a des projets pour elle. En même temps, on ne voit pas comment quelqu’un d’aussi productif n’en aurait pas.

  • Crédits principaux   - Tous

  • Récompenses  

    Writers Guild of America Award
    2005, Screen Writing Achievement

    Florida Film Critics Circle Award
    2000, Best Screenplay, "State and Main"

    OBIE Award
    1995, Best Play, "The Cryptogram"
    1983, Best New American Play, "Edmond"
    1983, Playwriting, "Edmond"
    1976, Best New American Play, "Sexual Perversity in Chicago" and "American Buffalo"

    London Critics Circle Film Award
    1991, Screenwriter of the Year, "Homicide"
    1989, Screenwriter of the Year, "House of Games"

    Venice Film Festival Award
    1987, Best Film, "House of Games"  
    1987, Best Original Screenplay, "House of Games"  

    New York Drama Critics Circle Award
    1984, Best American Play, "Glengarry Glen R   oss"
    1977, Best American Play, "American Buffalo"

    Pulitzer Prize
    1984, Drama, "Glengarry Glen Ross"

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo