FERMER×

David Fury

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Drame

  • Genres

    Chronique, Fantastique, Science-fiction

  • Mouvements

    Animation, Sci-fi boom

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Lost, les disparusLost, les disparus
    • 24 heures chrono24 heures chrono
    • Dream OnDream On

    Comédien et comique de formation, David Fury est surtout connu pour ses contributions à de nombreuses séries jouant la carte de la pop culture. Lost et Buffy contre les vampires en sont les meilleurs exemples. Depuis, il enchaîne les jobs dans des séries de standing mais ne déteste pas apparaître à l’écran ou taquiner les claviers pour composer ou interpréter des morceaux de scores de fictions télé. David Fury, auteur éclectique du début de XXIe ou comment passer de Pinky The Brain à 24.

  • Biographie  

    Quelqu’un qui a travaillé sur Dream on ne peut pas être foncièrement mauvais. La carte de visite de David Fury ne se résume pas à cela mais il est vrai que faire partie de ceux qui écrit pour la première grande série de HBO est plutôt un bon début. Crédité sur une nuée de productions, Fury fait penser à JJ. Abrams ou l’un de ses « cousins philosophiques », Joss Whedon dans l’éclectisme de ses choix de développement.
    Avant cela, David fury a commencé sa carrière de l’autre côté de la caméra. Il a été comédien dans de nombreuse pièces de théâtre comme Cabaret, The Fantasticks et Godspell, puis ira même jusqu'à former une troupe comique qui aura les honneurs du Tonight Show. L’une des premières expériences d’écriture de Fury est à mettre au profit de Pinky the brain, une série animée produite par Steven Spielberg.
    Début 90, David Fury commence à écrire avec sa compagne Elin Hampton. Ils se dirigent tout naturellement vers la sphère comique et travaillent ensemble sur le Dream On de Martha Kaufmann et David Crane, une dramedy avant l’heure. Avec ses personnages attachants et les thématiques truculentes de la vie d’un célibataire new-yorkais, Dream On constitue une excellente introduction dans le  monde l’entertainment. On retrouve également David Fury au générique d’un des meilleurs teen drama produits dans les années 2000,  Life as we know it. Une série malheureusement trop vite annulée.
    Le couple se marrie… pour mieux se séparer professionnellement. Tandis qu’Erin se dirige vers la sitcom (Mad about you de Paul Reiser), David Fury lui trouve du travail dans le staff de Buffy contre les vampires, son enthousiasme et son talent ne tardent à le faire remarquer. Il prend rapidement du galon, trouvant notamment des facilités de collaboration avec l’autre étoile montante du staff : Marti Noxon. Tout comme Noxon qui va prendre les rênes des saisons finales de Buffy,  David Fury est appelé aux côtés de Joss Whedon pour gérer Angel, spin-off de Buffy. Il écrit là la majeure partie des épisodes qu’il a à son actif aujourd’hui en télévision américaine et reste aujourd’hui l’auteur le plus prolifique sur les deux franchises réunies si l’on excepte Joss Whedon. Comme Marti Noxon, Fury sort du lot en trouvant vraiment très régulièrement les bonnes idées qui remettent l’univers de Buffy ou Angel en ébullition. Parmi ses crédits se trouvent « Helpless », l’épisode où Giles est renvoyé par Buffy. « Awakening » ou encore « Power Play » et son final en forme de séance de vote ou bien encore « Destiny » avec son combat entre Spike et Angel au dénouement inattendu, « You’re Welcome », la sortie de Charisma Carpenter de la série. Tout prouve bien que Fury est le boss quand Whedon n’est pas là. Dernier exemple, l’écriture de « Grave », le final où Buffy meurent à la fin de la saison six, un exercice d’un poids considérable que Fury a pris en charge.

    David Fury, auteur éclectique du début de XXIe.

    David Fury est ensuite recruté par Bad Robot, la compagnie de JJ.Abrams pour intégrer Lost. Fury est pour beaucoup dans la mise au point du personnage de Locke, élément, ô combien important du dispositif mis en place par Cuse et Lindelof sur Lost. Il participe activement au lancement météorique de la série dont l’apothéose sera l’Emmy de la meilleure série cette année-là.
    Fury s’exile ensuite sur « The Inside », série extrêmement sombre diffusé sur le réseau Fox. Une série avec une tonalité très câble (personnages très ambigus) qui ne trouvera pas son public. Le polar, la mécanique criminelle, Fury montre là, une autre corde de son arc. Il est contacté par Howard Gordon pour le seconder sur l’écriture toujours très délicate de 24, la série en temps réel de la Fox. (A noter que le scénariste joue Arthur Carr dans l’épisode de 4 à 5 heures du matin de la saison 7).
    Il est ensuite rappeler par Joss Whedon qui entend l’impliquer sur un nouveau projet Dr Horrible sing-along, un projet pour le web aux allures de comédie musicale déjantée. Fury en est l’un des compositeurs mais il est impossible de ne pas voir sa patte dans la forme enlevée de l’ensemble.
    Pas franchement enclin à créer sa propre franchise (trop d’investissement selon lui) mais préférant optimiser le travail des autres, Fury va devoir creuser dans son trésor à coup de théâtre pour animer avec talent Terra Nova, la nouvelle sensation du prime américain, produit par un certain Steven Spielberg comme au temps de Pinky and the Brain…  La superproduction a fait long feu, une mauvaise nouvelle qui n’en n’a pas été une pour tout le monde. Fury a immédiatement fait ses bagages pour intégrer l’équipe de Fringe de Roberto Orci. Encore une franchise, où il vaut mieux avoir de l’imagination et une très bonne expérience du prime-time nord-américain.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo