FERMER×

David Chase

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Drame familial, Drame psychologique, Mob drama, Murder show

  • Mouvements

    HBO

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1970 - 1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Les SopranoLes Soprano
    • Deux cent dollars plus les fraisDeux cent dollars plus les frais
    • Northern ExposureNorthern Exposure
    • Almost grownAlmost grown

    Fin 90, quand David Chase s’est révélé aux yeux du trés grand public, il en avait déjà presque fini avec la télévision. Voilà trois décennies que cet auteur usait ses fonds de pantalons sur des chaises de writing-rooms US. Passé sous les fourches caudines du légendaire Stephen J.Cannell, puis partenaire de Josuah Brand et John Falsey sur Northern Exposure et I’ll fly away , deux séries parmi les plus sensibles des années 90, Chase est programmé pour réussir. Fin 90, Après une série avortée (Almost Grown), il impose The Sopranos comme la série ultime grâce à HBO. Un classique qui changera l’image de la fiction télé. Rien que ça. Aujourd’hui, son A Ribbon of Dreams, fresque sur l’histoire du cinéma en dit beaucoup sur la passion jamais assouvie de l’homme pour le 7eme art.

  • Biographie  

    Evoquer la carrière de David Chase a tout du piège. Malgré le désenchantement que l’homme affiche dès lors qu’il est question de télévision, Chase affiche un Curriculum Vitae des plus séduisants qui soit. En 30 ans, il n’a travaillé que sur des séries importantes. Mais cette longévité au plus haut niveau a son revers de la médaille. Chase est fatigué par l’industrie télévisée. HBO lui a apporté une bouée de sauvetage et il a fort à parier que Chase, tout comme Alan Ball ou David Simon ne créeraient plus pour la télévision si les chaines câblées n’étaient pas passées par là. Avec The Sopranos, Chase ne pourra jamais faire mieux. 86 heures d’un univers complexe où se mêle, avec une qualité égale, des questionnements reflétant, la paternité, le bien et le mal ou encore le positionnement moral et idéologique de l’Amérique de la fin du XXeme. Il faudra s’y faire, Les Sopranos sont devenus un classique de la pop culture au même titre que Le Parrain, I love Lucy ou Spiderman.

    Avant Les Sopranos, il y a donc eu une carrière riche. Une carrière sans laquelle, Chase n’aurait pas connu cette frustration qui lui a permis d’écrire son chef d’oeuvre. Chase a débuté dans les années 70 dans le système le plus centralisé qui soit celui des Big Three (du nom des trois grands networks qui se partageaient alors l’audience). Chase, bien qu’il aie travaillé sur des séries de la qualité de Northern Exposure ou de I’ll fly away avec Brand et Falsey se dira toujours insatisfait des critères de la télévision. Trop de formatage et de compromis. C’est sûrement pour cette raison que The Sopranos ressemble si peu à une série télé. Avant Les Sopranos, et avant les grandes réalisations des années 80-90, il y a eu une collaboration fructeuse avec  Stephen J Cannell sur The Rockford Files (Deux cent dollars plus les frais), série somme toute classique mais avec laquelle il récoltera tout de même l’Emmy du meilleur drama.

    Matthew Weiner avec Mad Men, Henry Bronchtein avec Luck, Terence Winter avec Boardwalk of empire,  le duo Burgess-Green pour Bloods, chacun va repartir de la série avec une expérience de taille lui permettant d’aller créer une autre série. 

    Chase est né au sortir de la seconde guerre mondiale dans une famille italienne. Un creuset socio-culturel à partir duquel il bâtira l’univers, la couleur et la structure narrative des Sopranos. Chase ne fait pas un secret du fait que sa propre mère l’a beaucoup inspiré pour le personnage de Livia Soprano, l’un des personnage télé les plus surprenants du XXeme.  Jouer sur la méchanceté de la mère n’avait jamais été envisagé même dans les cinémas de Scorsese et de Coppola. Chase a également souffert de dépression étant adolescent et étudiant, voilà encore un état émotionnel qu’il a transmis à l’un de ses héros , en l’occurrence Tony Soprano et qui va devenir l’une des caractéristiques majeures et marquantes de sa série.  Très jeune, Chase raconte des histoires, des bonnes histoires. Après avoir envisagé des études afin de devenir musicien professionnel, Chase se tourne vers des études de cinéma au grand dam de ses parents. Diplômé de la New-York University puis de Stanford, il débute sa carrière sur l’anthologie Off the Minnesota strip. Il part ensuite travailler comme story editor sur Kolchak : The night stalker (modèle avoué de Chris Carter pour ses X-Files vingt ans plus tard). Il devient ensuite Producer sur The Rockford Files, il passera quatre ans sur cette série récompensée qui va lui ouvrir les portes de writing rooms convoitées. Surtout, il apprend l’efficacité au contact d’un des grands de l’époque, Stephen J.cannell.

    En 1988, bien avant d’écrire Les Sopranos, Chase crée Almost Grown, très jolie série dans la veine de ses mentors en écriture, le duo Brand / Falsey. Malgré une bonne réception critique, la série est annulée au bout de dix épisodes. Qu’à cela ne tienne, il revient avec Les Sopranos, un projet initialement prévu pour le studio Fox mais que ni le cinéma, ni la division télé du studio de Rupert Murdoch n’auront l’audace de produire. HBO, en quête de fiction que l’on ne trouverait pas ailleurs commande les Sopranos, série aujourd’hui sans équivalent.

    HBO donne 86 heures à Chase pour développer son univers, une tragédie en plein New-Jersey écrite par un subtil mélange d’auteurs aguerris ou débutants qui vont changer la face de la fiction télé de la fin du XXeme. Matthew Weiner avec Mad Men, Henry Bronchtein avec Luck, Terence Winter avec Boardwalk of empire,  le duo Burgess-Green pour Bloods, chacun va repartir de la série avec une expérience de taille lui permettant d’aller créer une autre série. Chase impose une exigence énorme, l’écriture,  le jeu, les personnages, la réalisation, tout se doit d’être parfait ou presque.

    Signant ou co-signant à lui seul près de 30 épisodes des Sopranos, Chase incarne réellement le génie de ce programme. Perfectionniste, intransigeant, courageux, pétri de références liées au cinéma, à la musique (qu’il veut éclectique) et plus généralement à la pop-culture, David Chase est un showrunner dans la pleine acceptation de son terme. Un patron qui donne le la et endosse toutes responsabilités concernant sa série.

    Bien qu’il avait juré de ne plus travailler pour la télévision, David Chase est aujourd’hui en train de mettre en place A Ribbon of Dreams, une  mini-série aux allures de fresques extrêmement ambitieuse développée pour HBO. La série s’intéresse aux années 20 et suit  deux hommes aux profils totalement dissemblables (un ingénieur) et un cow-boy au passé violent qui vont devenir des pionniers dans le développement du cinéma. Ils croiseront des personnalités du calibre de D.W. Griffith, John Ford, John Wayne, Raoul Walsh, Bette Davis, Billy Wilder et bien d’autres qui ont façonné Hollywood. La série devrait débuter à l’ère du muet pour aller jusqu’à l’âge d’or des studios, l’arrivée de la télévision et des mutations que cette dernière a imposées. S’il est perfectionniste comme on le dit, David Chase ne devrait pas oublier de traiter des Sopranos, sa série ayant, quoiqu’on en dise, influencé durablement la manière de créer des histoires tout court dans l’Amérique du début XXIe.

  • Récompenses  

    Emmy Award Winner, Outstanding Drama Series (The Rockford Files, 1978)
     Emmy Award Winner, Outstanding Writing in a Limited Series or a Special (Off The Minnesota Strip, 1980)
    Golden Globe Award Winner, Best Television Series - Drama (The Sopranos, 1999)
    Emmy Award Winner, Outstanding Writing for A Drama Series (The Sopranos – "College", 1999)
    Emmy Award Winner, Outstanding Writing for A Drama Series (The Sopranos – "Whitecaps", 2003)
    Emmy Award Winner, Outstanding Drama Series (The Sopranos, 2004)
    Emmy Award Winner, Outstanding Drama Series (The Sopranos, 2007)
    Emmy Award Winner, Outstanding Writing for A Drama Series (The Sopranos – "Made in America", 2007)

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo