FERMER×

Darren Star

Characteristics

  • Formats

    Comédie, Drame, Soap

  • Genres

    Drame politique

  • Mouvements

    HBO

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Sex and the CitySex and the City
    • Beverly HillsBeverly Hills
    • Cashmere MafiaCashmere Mafia
    • Central Park WestCentral Park West

    Il serait un peu réducteur de résumer la carrière de Darren Star à Beverly Hills et à Sex and the city, ses deux plus gros succès. En deux grosses décennies de production télé, Star a beaucoup tenté et réussi parfois (Sex and the city, Grosse Pointe…). Chantre du néo-feuilleton, il a préparé la voie pour des séries comme Desperate Housewives.

  • Biographie  

    Darren Star doit le début de sa carrière à deux éléments : Aaron Spelling et son inclination pour les histoires de teenager. Fin 1989, le nouveau réseau national Fox cherche quelqu’un pour lancer Beverly Hill 90120 sous la bannière et la supervision d’Aaron Spelling. Darren Star fait partie de la short-list du network car il vient d’être impliqué sur plusieurs projets (oubliés depuis…) mettant en scène des adolescents. Rien n’a encore marché mais Star possède une plume qui va forcément faire un malheur en télévision. Darren Star se lance donc dans l’aventure avec succès. La série devient l’un des étendards de la chaîne. Star et Spelling trouvent le réglage qui permet au programme d’être tout à la fois une série mais aussi un soap.  Un Dallas sucré et sexy. Beverly Hills 90120 donnera des idées à des bataillons de créateurs et on peut voir dans le travail de Josh Schwartz sur The O.C (Newport Beach) une pseudo relecture de Beverly Hills 90120.

    Devant le succès de Beverly Hills 90120 justement, une série dérivée est lancée en 1992. Il s’agit de Melrose Place. La vie professionnelle et sentimentale d’une poignée de gens vivant dans le quartier bohème de Melrose. Libéré de certaines contraintes, Darren Star en devient le showrunner à part entière. Il développe ici tout ce qui va faire le succès de ses autres séries et mêmes de productions telles que Desperate Housewives. Femmes fortes, hommes cachant des blessures secrètes et souvent fagiles, outrance dramatique des situations. Le rapprochement entre les personnages de Bree Van de Camp (Desperate Housewives) et de Kimberly Shaw (Melrose Place), toutes deux interprétées par Marcia Cross nous incite à penser qu’il y a bien un esprit commun entre les deux séries.

    Tout au long des années 2000, Star est un infatigable lanceur de production.

    Darren Star fait ses gammes sur ces deux néo-soap que sont Beverly Hills et Melrose Place. CBS débauche ensuite Star, qui quitte l’empire Spelling, pour lui confier Central Park West, un nouveau feuilleton à casting multiple se déroulant dans le milieu de la presse et de la mode. La série n’est pas un grandissime moment de fiction mais elle est tournée on location dans  les rues de Manhattan, un endroit qui donne des envies à Darren Star. La lecture du roman de Candace Bushnell Sex and the city, un florilège de chroniques de la journaliste écrites pour le New-York Observer. La série est sélectionnée par HBO à l’époque de l’éclosion de la chaine cryptée avec des séries comme OZ ou Les Soprano. Darren Star change de statut avec cette fiction bien dans l’air du temps qui utilise New-York avec intelligence. Agréablement surpris par la liberté laissée par HBO à ses créateurs, Star pousse plus loin ses personnages que dans ses productions précédentes. Résultat, Sex and the City a peut-être vite vieilli sur certains aspects, elle reste tout de même un formidable exemple de l’évolution réussie d’un groupe de personnages à la télévision. Star et son successeur aux manettes du show, Michael King Patrick, ont été les gardiens d’un univers cohérent et passionnant à voir évoluer. Une série qui est devenu aujourd’hui un classique.

    Sex and The City bien lancée, impatient Darren Star repart sur le front du développement. En 2000, il obtient conjointement deux séries à l’antenne. The $treet se déroule dans les couloirs d’une agence de courtage. Un Melrose Place en plein Wall Street.  La série fait long feu. Plus original Grosse Pointe, est un regard sarcastique sur l’univers des fictions pour adolescent. La série se passe d’ailleurs à l’intérieur des backlots hollywoodiens sur le tournage d’une série qui ressemble à s’y méprendre à Beverly Hills. Une drôle de production qui n’attirera malheureusement pas les foules. Tout au long des années 2000, Star est un infatigable lanceur de production.  Miss Match (2003)  avec Alicia Silverstone et Cashmere Mafia (2008)  avec Lucy Liu en sont deux partie. Ces séries feront long feu. Comme son vieux mentor, Aaron Spelling, en son temps, Darren Star est tenté par l’idée de faire renaître les franchises qui l’ont rendu riche et célèbre. En 2008, c’est Beverly Hills 90120 qui connaît un remake, bientôt suivi par Melrose Place. La réussite n’est pas au rendez-vous pour des séries qui ne proposent pas beaucoup mieux qu’il y a vingt ans… Même Rob Thomas, le papa de Veronica Mars, engagé par la production pour booster les choix pris, s’y cassera les dents.

    En 2010, occupé par la sortie de Sex and the city 2 au cinéma, Darren Star est à la recherche de la bonne idée qui le renverra tout en haut de la hiérarchie des showrunners. Avec un writer-producer de la trempe de Darren Star gageons que son retour n’est qu’une question de temps.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo