FERMER×

Dan Knauf

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Fantastique, Science-fiction

  • Mouvements

    HBO

  • Familles

    Les Autodidactes

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • La caravane de l'étrangeLa caravane de l'étrange
    • Wolf LakeWolf Lake
    • StandoffStandoff

    Membre de la première génération des créateurs HBO, on lui doit Carnivale, série aussi inventive qu’hermétique qui a prouvé que même le grand diffuseur câblé ne pouvait pas programmer n’importe quel type de série. Daniel Knauf ou le syndrome Twin Peaks. 

  • Biographie  

    L’aventure vécue par Dan Knauf est un classique du côté d’Hollywood. Un homme a une idée, une vision et il fait tout pour arriver à l’exprimer. Sauf que dans le cas de Daniel Knauf, il s’agit d’une quête à la conclusion mitigée. Carnivale et son formidable univers, rencontre improbable entre Les Raisins de la Colère, Tod Browning et les films les plus baroques de David Lynch réunis, n’a jamais réussi complètement à tenir ses promesses.

    Contrairement à une grande majorité de ses collègues writer-producer, Knauf est un total autodidacte. Quelqu’un qui a travaillé dans l’univers des assurances avant de se lancer à l’assaut d’Hollywood.
    2003, l’année de la création de Carnivale est le résultat d’une décennie de travail à l’issue de laquelle, après avoir rédigé un premier document de plusieurs centaines de pages, il va passer à l’écriture d’un cycle de roman puis à la construction d’un projet pour la télévision.

    En 2010, maintenant qu’il est un créatif reconnu et qu’il travaille dans des writing rooms « classiques » (Spartacus, My Own Worst Enemy), Dan Knauf doit se rendre compte de la singularité de son projet. La chaine HBO, elle-même, n’a pas su voir immédiatement toute l’ambition du projet et donc tous les problèmes qui en découleraient. Carnivale est une série se déroulant durant la grande dépression, au cœur d’un cirque parcourant les grandes plaines américaines et dont certaines des attractions sont des monstres de foire. Cette peinture aux frontières entre le Freaks de Browning et le Elephant Man de David Lynch est également le théâtre d’un sombre combat entre bien et mal. La série suit les destins de pas moins de 17 personnages différents. En costume, parcourue d’effets spéciaux, narrativement compliquée, Carnivale cumule toutes les difficultés possibles et imaginables. Pour un premier essai, autant dire que c’est très gonflé.

    L’idée de ce projet vient de très loin. Dan Knauf se déclare fasciner par cette période de la grande crise. De plus, son père se déplaçant en fauteuil pour cause de poliomyélite, il s’est posé très jeune la question du regard des autres sur les personnes différentes. Ces deux thèmes forment la toile de fond plutôt intéressante d’une série qui va ensuite se perdre dans des méandres ésotériques desquels personnes ne pourra la tirer. Pas même Ronald D. Moore (Showrunner sur Star Trek et futur développeur de Battlestar Galactica), appelé aux côtés de Knauf pour diriger la lourde production de la série.

    L’histoire de Knauf est intéressante car elle montre qu’avec de bonnes idées, même si on ne jouit pas du meilleur des CV, on peut tout de même se voir confier une production incroyablement complexe sur l’antenne la plus prestigieuse du moment, HBO

    L’histoire de Knauf est intéressante car elle montre qu’avec de bonnes idées, même si on ne jouit pas du meilleur des CV, on peut tout de même se voir confier une production incroyablement complexe sur l’antenne la plus prestigieuse du moment. HBO a joué le jeu en offrant à Knauf la série la plus chère de l’époque (4 millions de dollars l’épisode). Une série esthétiquement réussie notamment grâce à ses costumes (plus de 5000 ?), ses effets spéciaux mais aussi tous les extérieurs.

    Showrunner débutant, Daniel Knauf n’était pas tout à fait un inconnu non plus puisqu’ en 1994, il avait déjà travaillé sur le téléfilm Blind Justice. En 2001, il avait lancé Honey Vicarro, improbable série de détective privé qui fît long feu. Il met ses talents au service de Wolf Lake, sorte de Twin Peaks avec des loup-garous. C’est la première fois qu’il écrit, réalise et produit (au sens télévisé du terme). Scott Winant et Howard Klein sont impressionnés par les première scènes d’un pilote virtuel écrit par Dan Knauf et tentent, dès lors, de convaincre une chaine. HBO, par la voix de Chris Albreicht et Carolyn Strauss (les grands créatifs des années 1990 disent banco. Douze ans après la première version de son histoire, Carnivale est diffusée à la télévision et séduit plus de cinq millions d’américains, soit le meilleur démarrage de l’histoire de la chaine cryptée.

    Carnivale ne tiendra pas plus de deux saisons. L’hermétisme de certaines de ses pistes narratives couplé au prix exorbitant de ses épisodes donne suffisamment de raisons à HBO pour mettre un terme à l’aventure. Depuis, Knauf est allé écrire sur la dynamique et toujours fraiche Supernatural. Il sera ensuite impliqué en tant que Producteur exécutif sur Stand-off. En 2008, il travaille sur My Own Worst Enemy, série qui ne connaîtra qu’une poignée d’épisodes. Depuis, il s’est rapproché de Steve De Knight afin d ‘écrire sur Spartacus : Blood and Sand.

    Spécialisé dans les univers presqu’exclusivement fantastiques, décalés ou violents, il y a avait une logique à ce que Knauf travaille sur un support comme le comic book. Il écrira des aventures pour Iron Man, The Eternals ou The Phantom. Il développe aujourd’hui de nouveaux projets. Il y a fort à parier qu’il garde bien en tête l’aventure de Carnivale.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo