FERMER×

Charles H.Eglee

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Cop-show, Drame judiciaire, Drame médical, Science-fiction

  • Mouvements

    Cinéma, Sci-fi boom, Séries années 90, Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Eclectiques

  • Décennies

    1970 - 1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Dark AngelDark Angel
    • DexterDexter
    • The Walking DeadThe Walking Dead
    • The ShieldThe Shield

    Nourri à l’école de la série Z aux côtés d’un certain James Cameron, Charles H. Eglee compte parmi les plus grands producteurs de séries télé américains encore en activité. Eclectique, exigeant, Eglee, grâce à des choix subtils, a tout simplement participé, au fil des décennies, à quelques-unes des plus grandes séries du médium. Impressionnant. 

  • Biographie  

    Après des études dans le nord-est des Etats-Unis (diplômé entre autre de Yale College), Charles H.Eglee émigre bien vite sous le soleil californien. Il pénètre l’industrie de l’entertainment aux côtés d’une légende vivante, Roger Corman. Un endroit où il apprend à travailler vite et bien (un axiome qui pourrait s’appliquer à la télévision quand il s’agit de la comparer au cinéma). Au cours des différentes productions sur lesquelles il travaille, Eglee se lie d’amitié avec un Production designer du nom de James Cameron. C’est avec lui qu’il se fait un nom en écrivant, en 1981, le cultissime Piranha II : The Spawning.

    En 1984, Charles H.Eglee intègre le staff d’écriture de la série St Elsewhere, certainement ce qui se fait de mieux à l’époque. Son travail lui vaut des nominations pour l’Emmy et un Humanitas Prize . Son travail sur ce medical drama rebelle lui ouvre les portes d’une autre grande séries des années 1980 : Moonlighting / Clair de Lune. Comédie intelligente et déjantée. Aux côtés d’une bande de fous furieux (NOM ?), il participe à une autres des meilleures séries du moment. Sous contrat  avec Twentieth Century Fox Television, Eglee crée son premier pilote, Rockenwagner qui ne débouchera sur rien.

    Il intègre ensuite les productions Steven Bochco  à la fin des années 1980, une firme qui constitue encore une fois, le nec le plus ultra de la production télé d’alors. Bochco a bluffé les professionnels du secteur en créant, directement après son éviction de Hill Street Blues, L.A Law (La Loi de Los Angeles), nouvelle sensation du prime-time du network NBC. En 91, Bochco et Eglee co-crée Civil Wars, un courtroom drama intimiste sur un cabinet d’avocat ne traitant que de divorces. Il créé ensuite Byrds of Paradise, drama sombre, injustement annulé, qui lorgnait avec flair mais quelques années trop tôt du côté de l’univers comics books qui fonctionne tant aujourd’hui. De retour dans le giron des Productions Steven Bochco, il est amené à travailler sur NYPD Blue, le cop-show le plus connu des années 90, il recevra un Emmy du meilleur Drama pour son rôle de Co-executive Producer.

    Il est maintenant un vétéran capable d’encadrer les jeunes loups, remplis d’idées mais pauvres en expérience, sur les projets les plus périlleux.

    En 1995, il crée ce qui reste sa grande série, même si le succès public n’est pas au rendez-vous. Avec Murder One, Eglee et Bochco s’attèle à un projet ambitieux : raconter un procès en une saison. Dans une tentative qui ressemble au tout feuilletonnant développé dix plus tard par David Simon, les deux créateurs entendent montrer, pour leur première saison, les coulisses d’un procès à grand spectacle. Le résultat est sublime et donne l’une des meilleures saisons de série des années 1990. La série est encensée par la critique mais mal programmée, elle s’enlise dans les profondeurs des classements d’audience. Il n’empêche qu’Eglee, plus que Bochco déjà reparti vers de nouvelles aventures,  y montre un extrême talent pour étirer un récit et y faire jouer les bons événements. Total Security, sa série suivante est peut-être son seul raté dans une carrière extrêmement bien remplie. Elle marque la fin de sa fructueuse collaboration avec Steven Bochco. Dark Angel marque son retour aux côté de James Cameron qui, entre temps, est devenu l’un des plus gros money-makers de Hollywood.  Les deux hommes s’associent pour créer Dark angel avec dans le rôle titre, la sculpturale Jessica Alba. Dans un futur proche, mélange de Blade Runner et de Super Jaimie, Dark Angel n’est pas le grand succès annoncé mais un projet mature emmené par des moyens conséquents mais peut-être pas suffisant pour animer tout un univers basé quelque part au XXIeme du côté de Seattle.

    En 2010, Charles H.Eglee a toujours du flair. Il est maintenant un vétéran capable d’encadrer les jeunes loups remplis d’idées mais pauvres en expérience sur les projets les plus périlleux. Sur The shield, c’est exactement le rôle que lui a assigné Shawn Ryan, certainement pas mécontent de recruter quelqu’un de la trempe de Eglee. Même chose sur Dexter et The Walking Dead, deux séries majeures en 2010, auxquelles il faut ajouter l’excitant Powers, qui font de son CV, l’un des plus excitant de l’industrie actuelle.

    Responsable en partie de la bonne santé des séries sur lesquelles il vient travailler, Charles H. Eglee est l’un des grands showrunner de télévision, quelqu’un au talent polyvalent et à l’expérience inestimable dans cette industrie où le temps c’est de l’argent.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo