FERMER×

Carol Mendelsohn

Characteristics

  • Formats

    Drame, Soap

  • Genres

    Cop-show, Procedurial show

  • Mouvements

    Stephen J.Cannell Productions, Télévision de Qualité

  • Familles

    Les Autodidactes, Les Classiques

  • Décennies

    1980 - 1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Les ExpertsLes Experts
    • Gabriel BirdGabriel Bird
    • Melrose PlaceMelrose Place

    De La croisière s’amuse en 1982 jusqu’à The Defenders aujourd’hui Carol Mendelsohn poursuit une carrière en fiction télé véritablement stimulante. On y trouve absolument tout ce qui fait le sel de la narration télévisée des trente dernières années et notamment CSI (Les Experts), énorme succès dont elle est un des rouages essentiels.
    A plus de 50 ans, Carol Mendelsohn est tout simplement l’une des femmes les plus puissantes de la télévision.

  • Biographie  

    Au cœur de la carrière de chaque auteur se cache une œuvre marquante. Ce n’est pas forcément la préférée ou même la meilleure, c’est plutôt celle qui réuni toutes les conditions pour être un succès critique ou public et qui vous suit jusqu’à la fin de votre carrière. CSI (Les experts) joue incontestablement ce rôle dans la carrière de Carol Mendelsohn. La super franchise bâtie par Anthony Zuiker et Jerry Bruckheimer a très vite nécessité des cerveaux et des personnes capables de gérer une production de cette ambition. Tout d’abord à Las Vegas puis à Miami et New-York où la franchise a désormais des spin-offs. Carol Mendelsohn, forte de ses vingt ans d’expérience dans le monde de la télévision a su donner ce petit supplément d’âme à un blockbuster télé qui en avait besoin pour durer et passer du statut banal de série sur la police scientifique, très vite concurrencée d’ailleurs, à une œuvre ayant sa propre identité.

    Formée à Cornell, puis à la prestigieuse George Washington University School of Law, Mendelsohn embrasse une carrière d’avocate. Elle commence à travailler dans une firme de Washington mais bien vite, elle s’ennuie. Fille d’un influent avocat (qu’elle accompagnait, dit-on,  dans ses rendez-vous et qui lui a permis d’écouter de nombreuses anecdotes) elle tente de bénéficier de son réseau pour faire lire des scripts qu’elle écrit depuis quelques temps. Devant les réponses pas encore positives mais plutôt encourageantes, elle déménage à L.A et suit des cours à l’American Film Institute. Elle écrit un script on spec de Remington Steele qui lui ouvre les portes de différentes productions. Dans les années 80, elle travaille plus ou moins durablement sur des séries aussi variées que Love Boat (La croisière s’amuse) mais aussi Fame ou Midnight Caller.

    Elle change ensuite de statut en cessant le pur travail de scénariste freelance (proposer des histoires) pour le poste de producer (qui vaut pour intégration dans le staff d’écriture). Elle travaille alors sur Tour of Duty (L’enfer du devoir), une série plus intéressante qu’il n’y parait sur la guerre du Vietnam de même que la sous-estimée Gabriel’s fire avec James Earl Jones. Son background d’avocate lui permet aussi de travailler avec Barney Rosenzweig sur The trials of Rosie O’Neill.

    Elle entame ensuite une partie marquante de sa carrière. Elle intègre le giron des productions Stephen J. Cannell. Un moment de sa carrière où elle a encore besoin d’apprendre. Sous la houlette de Cannell, l’homme à la machine à écrire, elle travaille sur Hardcastle and McCormick (Le juge et le pilote) ou Stingray mais surtout sur l’excellente Wiseguy (Un flic dans la Mafia). Elle connaissait de nombreuses choses du monde judiciaire , elle savait écrire, avec Cannell elle apprend à produire les choses. A avoir de bonnes idées peu onéreuse à travailler et à réagir très vite et parfois très bien (Wiseguy).

    La série devient en très peu de temps la fiction n°1 en terme d’audience.

    En 2000, Carol Mandelsohn reçoit un coup de fil de Jerry Bruckheimer. Ce dernier s’apprête à lancer pour CBS, une série suivant les investigations nocturnes et méticuleuses d’une unité de la Police de Las Vegas. La série s’appelle CSI (Crime Scene Investigation), elle est tirée du projet qu’est venu vendre Anthony Zuiker. Ce dernier, ancien bagagiste devenu scénariste entre-temps, n’a jamais été showrunner. On cherche donc des professionnels ayant  les reins et la capacité de développer cette série qu’on annonce ambitieuse avec ses fameux points de vue « subjetcifs-déductifs ». Mendelsohn écrit le pilote de CSI qui est un succès immédiat. La série devient en très peu de temps la fiction n°1 en terme d’audience. Bientôt des spin-offs sont créés. Mendelsohn recrute de nombreux anciens collègues parmi lesquels figure Ann Donahue. Ensemble, elles vont apporter une assise très rigoureuse à l’ensemble, laissant ainsi Zuiker, Littman ou Canon s’occuper des questions de stratégie de la franchise.
    Élevé à l’école Cannell, passée aussi sous les fourches caudines du système Spelling, quand elle écrivait sur Melrose Place, Carol Mendelsohn sait bien que rien n’est faisable seul en télévision. Déléguer est une chose indispensable et travailler sur des machines aussi complexes que CSI le permet parce qu’il arrive toujours un moment où l’on n’a plus assez de temps de cerveau disponible pour mener sa mission à bien.

    Après avoir contribué à faire de CSI, la série n°1 dans le monde, Carol Mendelsohn a obtenu son bon de sortie. Elle travaille désormais sur The Defenders, série basée encore une fois à Las Vegas. Plus légère, cette nouvelle série n’en est pas moins un projet demandant de la rigueur. Ça tombe bien Carol Mendelsohn en a des cargaisons à revendre.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo