FERMER×

Bryan Fueller

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Comédie familiale, Science-fiction

  • Mouvements

    Star Trek

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Dead Like MeDead Like Me
    • Star Trek: VoyagerStar Trek: Voyager
    • WonderfallsWonderfalls

    Au delà de son CV déjà bien étoffé pour un jeune quadra, il faut voir en Bryan Fueller un auteur polyvalent, aussi bien dans les thèmes abordés que dans les médias qu’il utilise pour assouvir sa passion : nous raconter des histoires qui nous surprennent voire nous dérangent.

  • Biographie  

    Créer trois séries (Dead Like Me [Showtime], Wonderfalls [Fox], Pushing Daisies [ABC],  presque coup sur coup n’est pas donné à tout le monde, surtout quand lesdites créations s’effectuent sur une période qui n’excède pas cinq ans. C’est ce que Bryan Fueller a fait.  A l’instar de créateurs comme Ryan Murphy (Glee) ou Doug Ellin (Entourage) Fueller a le vent en poupe.

    Elevé dans les territoires du nord-ouest des Etats-Unis (Etat de Washington, Idaho), Bryan Fueller finit ses études en Californie et plus précisément à la USC Film School. Bryan Fueller débute sa carrière de la meilleure manière qui soit pour un passionné de Star Trek. Il entre dans la writing-room de Star Trek : DS9 puis enchaîne avec un poste sur  Star Trek : Voyager. Au total, il est aujourd’hui crédité de 22 épisodes. Peut-être parce que c’est sa première collaboration, Fueller a un petit faible pour Star Trek : DS9, qu’il décrit comme la série la plus inventive de l’univers Star Trek moderne (en opposition à Star Trek Classic). Une série avec des personnages complexe et bien sentis.

    Après une adaptation télé en 2002 de Carrie, l’un des chefs d’œuvres de Stephen King, Fueller ouvre une nouvelle période. Celle où il va créer de nouvelles séries. Il développe coup sur coup  Dead Like Me et Wonderfalls, deux projets qui préfigurent son style et son univers. Féérie, décalage, humour, couleurs sont les ingrédients du style Fueller. Wonderfalls  produit avec le cinéaste Todd Holland (Vampire vous avez dit vampire ?  / Fright night) ne ressemble à aucune autre série. On pourrait dire la même chose de Pushing Daisies, série à l’univers hyper travaillé esthétiquement qui fait penser à l’imagerie d’un Tim Burton ou encore de Toys de Barry Levinson ou des films de Jean-Pierre Jeunet.

    Alors que sa première saison ne compte que neuf épisodes, elle reçoit 12 nominations aux Emmy Awards.

    Pushing Daisies raconte l’histoire d’un fabricant de tarte qui découvre qu’il a le don de ramener des gens à la vie mais de façon temporaire. La série plaît au public comme à la critique mais elle ne possède pas la durée de vie  requise pour évoluer dans le prime time américain. Alors que sa première saison ne compte que neuf épisodes, elle reçoit 12 nominations aux Emmy Awards. L’année suivante ABC stoppe la série  en milieu de saison en expliquant que Pushing Daisies ne trouvait pas son public. Ce qui était malheureusement à peu près vrai.

    L’Annulation de Pushing Daisies n’est pas totalement une mauvaise nouvelle. Bryan Fueller se voit ouvrir un deal de développement par Universal Media Studios.  Nanti de sa nouvelle situation, Fueller rejoint le staff de Heroes (produit par le même studio) avec le titre de consulting puis de co-executive producer. Il travaille sur le développement des arches et surtout sur les intrigues concernant le personnage de Claire Bennet.
    Fueller veut explicitement développer de nouveaux projets, il quitte la writing-room de Heroes pour se consacrer à de nouveaux lancements. Le plus sérieux d’entre eux reste l’adaptation du roman Sellevision, regard cynique sur l’univers du Home Shopping avec Bryan Singer derrière la caméra.

    Bryan Fueller fait partie des futurs grands de Hollywood. Il n’a pas encore lancé la grande série populaire qui le mettra au sommet. Aujourd’hui, Fueller donne surtout l’impression de faire exactement ce qu’il veut avec ses séries aux univers ultra-référentiel. Il s’est également lancé dans l’animation en tentant d’adapter le comic book de Mike Mignola The Amazing Screw On Head. Fueller s’est également lancé la rédaction d’un comic book développant une nouvelle fin pour Pushing Daisies chez DC Comics. Tout ça date de 2005. Une éternité pour créateur aussi réactif et chargé d’histoires que Bryan Fuller.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo