FERMER×

Brannon Braga

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Science-fiction, Thriller

  • Mouvements

    SFX, Star Trek, Star Wars

  • Familles

    Les Maîtres

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Star Trek : the next générationStar Trek : the next génération
    • FlashforwardFlashforward
    • Star Trek : EntrepriseStar Trek : Entreprise
    • Star Trek VoyagerStar Trek Voyager

    Si son nom reste puissamment attaché à l’univers Star Trek pour lequel il travaille depuis le début de sa carrière, Brannon Braga a également eu l’occasion de montrer ses talents en matière de thriller temps réel (24) et High concept extrêmement ambitieux (Flashfoward). Il participe aujourd’hui à l’excitante expérience Terra Nova.

  • Biographie  

    Après Gene Roddenberry et aux côtés de Rick Berman, Brannon Braga est l’autre homme qui incarne l’esprit Star Trek dans le monde de la fiction US.

    Braga a commencé sa carrière dans les années 90. Il fait partie d’une génération qui a, à peine effleuré, le mythe originel de Star Trek. Diplômé de L’université de Californie du Sud, il participe au clinic d’écriture de l’Académie des Emmy (Academy of Television Arts & Sciences Writing Internship), il sort prêt à travailler. Il effectue son premier job au sein de la writing room de Star Trek Generation, associé à un certains Ronald D.Moore (futur créateur de la monumentale Battlestar Galactica  et de Caprica).

    Il travaillera ensuite avec insistance sur Voyager dont il deviendra le showrunner. Il créé ensuite Star Trek : Entreprise. Et sera également impliqué dans le processus de création de deux des long-métrages de la franchise (Generations et First contact). Avec 107 scripts rédigés à ce jour, c’est de loin l’auteur le plus prolifique de l’histoire de la franchise.

    Braga a continué dans la veine science-fiction et étrange en co-créant  Threshold, scifi show à mi-chemin entre Abyss et The X-Files malheureusement à une époque ou le sci-fi boom des années 90 marquait le pas. Dernièrement, il a été le grand architecte d’un projet que seuls les américains peuvent mettre en place en priant pour que la série fonctionne. Il s’agissait de l’ambitieux FlashForward. Une série qui a connu de graves problèmes de production. Avec le recul, il est facile de dire que Flashforward avait plutôt un potentiel de mini-série, c’est à dire d’une histoire avec un récit bouclé dès le début.

    Evoquer Braga, c’est ouvrir une boîte de pandore à l’intérieur de laquelle se balade des créateurs de la trempe de Rick Berman ou de Ronald D.Moore (autre scénariste prolifique de la franchise Star Trek).

    Braga est constamment associé à des projets avec des standards de production supérieurs. Comme si écrire n’était pas si dur que cela et qu’il fallait y ajouter une dose d’impossibilité.

    Braga a également côtoyé Roberto Orci et Alex Kurtzman, un tandem de créatifs responsables de la création de Fringe pour le Bad Robot de JJ.Abrams. Ceux deux-là travaillent aujourd’hui sur Questor un projet de feu Gene Roddenberry.

    Avec Moore, l’histoire est belle. Associés sur Star Trek : Next generation, les deux auteurs grimpent les échelons de la hiérarchie d’écriture en même temps.  On leur doit une majorité d’épisodes et la quasi totalité de ceux qui ont marqué la franchise. Ils ont d’ailleurs la responsabilité de boucler « next G » qui passe tout de même pour l’une des plus grandes séries de science-fiction avec « All good things … », un épisode remarquable où l’action se déroule sur trois périodes temporelles différentes.

    A l’époque de Star Trek : Voyager,  série Braga demande à son pote de venir lui donner un coup de main. L’expérience tournera court. Un mal pour un bien. Qui sait si Ronald D.Moore aurait donné naissance au monument qu’est aujourd’hui son Battlestar Galactica (BSG) ?

    Avant cela, Braga et Moore ont transposé leur énergie du petit vers le grand écran. Il dépoussière l’image de Star Trek au cinéma en réunissant le Capitaine Kirk et le Capitaine Piccard dans Star Trek Generation. Une bonne idée qui relance totalement le business Star Trek au cinéma. Ils poursuivront dans cette veine avec Star Trek : Contact.

    Paramount ne cesse jamais d’imaginer des projets Star Trek à l’antenne. Devant le succès des projets de Braga au cinéma, le studio lui passe les rênes de Voyager avant de le laisser développer avec Rick Berman ce qui est, à ce jour, la dernière franchise télé Star Trek. La série prend le postulat malin de se dérouler bien avant tout ce qui a pu être écrit. Un prequel qui permet à ses concepteurs de se placer en véritable démiurges de l’univers Trekkien.

    En travaillant avec Rick Berman, Brannon Braga touche au but. Berman est une sorte de gardien du temple de l’esprit trekkien, travailler à ses côtés c’est être au plus près de la matrice Star Trek.

    Une position qui n’a rien d’une finalité pour Braga qui va occuper ses années 2000 à travailler sur des projets complètement différents. Que ce soit sur Threshold, 24 ou Flashforward, Braga est constamment associé à des projets avec des standards de production supérieurs. Comme si écrire n’était pas si dur que cela et qu’il fallait y ajouter une dose d’impossibilité.

    Courant 2010, Bannon Braga a signé un confortable umbrella deal pour le studio 20th Fox television.  Les studios ont bien des défauts mais ils ignorent rarement des créateurs de qualité.

  • Crédits principaux   - Tous

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo