FERMER×

Alan Ball

Characteristics

  • Formats

    Drame

  • Genres

    Comédie familiale, Drame familial, Drame psychologique, Fantastique

  • Mouvements

    HBO, Théâtre

  • Familles

    Les Classiques

  • Décennies

    1990 - 2000 - 2010

  • Séries phares  

    • Six Feet UnderSix Feet Under
    • True BloodTrue Blood

    Six Feet Under. En une seule série, Alan Ball a été catapulté superstar de l’écriture télé. L’homme n’en n’était pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà écrit de la sitcom aux côtés de créateurs du calibre de Chuck Lorre ou Clyde Philips et venait juste de remporter l’Oscar du scénario pour American Beauty.
    Il n’empêche qu’en quelques épisodes, Alan Ball a tout balayé sur son passage. Un peu comme Steven Bochco dans les années 80, qui transforme la série télévisée en un objet culturel noble à l’aide d’Hill Street Blues, Ball place la barre si haut en terme d’ambiance, de mise en scène, de profondeur psychologique que l’univers de la fiction télé en entier est obligé de réagir. Ball incarne avec Tom Fontana (Oz) et David Chase (The Sopranos), la formidable aventure HBO, son âge d’or. Aujourd’hui, Ball fait ce qui l’amuse. Il passe à la réalisation ciné et adapte avec bonheur les Sookie Stackhouse Southern vampire diaries sous le titre très inspiré de True Blood et s’apprête à produire d’autres séries.

  • Vidéo  

  • Biographie  

    Alan Ball n’a pas une carrière des plus classiques du côté du Hollywood télé. Si aujourd’hui son nom et les œuvres qui s’y rapportent sont synonymes qualité télévisuelle, le diplômé de la Florida State University n’était pas parti pour écrire pour la télévision. Savait-il à cette époque qu’il n’y a pas mieux que la fiction télé quand on est, comme lui, un auteur compulsif façon Tom Fontana ou David E. Kelley ? Sans avoir la productivité et le côté industriel de ces derniers, on sent tout de même chez Ball une irrépressible envie de créer. Des personnages, des endroits, des univers.

    Après ses études, un déménagement à New York lui permet de débuter sa carrière en tant que directeur artistique pour différentes pièces de théâtre. Il fait ses premières armes sur l'écriture de comédies théâtrales : Five Women Wearing the Same Dress, Made for a Woman, Bachelor Holiday. Sa période new-yorkaise est aussi l’occasion pour lui de travailler dans le monde de la presse média (Adweek) où il exercera les responsabilités de directeur artistique. Faut-il y voir un lien avec l’extrême aboutissement graphique, sémantique, esthétique des génériques de ses séries HBO (sublime générique de True Blood) ou encore des fausses publicités qui jalonnent le pilote de Six Feet Under ?

    Son installation à Hollywood marque le début de sa carrière de scénariste et de producteur. Il travaille sur les séries comiques Cybill, Grace Under Fire et crée Oh, Grow up ! une sitcom basée sur une pièce en un acte qu’il avait eu l’occasion d’écrire étudiant. La sitcom est l’art du bon mot, là où il faut. L’art de donner à des personnages bien plus minces que ceux des drama, des dialogues qu’ils vont devoir sublimer devant un public. Un exercice très complet qui donne au style de Ball énormément de lattitude. Avec son background théâtre et sa formation sitcom, Ball n’a plus peur de rien.

    Avec Six Feet Under, la chaîne à péage va être comblée. Cette chronique décalée contant le quotidien d’une famille travaillant dans le milieu méconnu des pompes funèbres s’installe immédiatement comme la série-phare sur HBO.

    En attendant les années fastes avec HBO, c'est grâce au cinéma qu'il parvient à se faire véritablement un nom dans le milieu. En 1999, il reçoit, entre autres récompenses, l'Oscar du meilleur scénario original ainsi que le Golden Globe du meilleur scénario pour le long métrage American Beauty. Un film de Sam Mendès pour lequel le public comme la critique ont le coup de foudre.

    Auréolé de son succès aux Oscars, Alan Ball se consacre alors à son projet de fiction télé à une époque où HBO aime attirer des créateurs atypiques ou ayant des projets personnels. Avec Six Feet Under, la chaîne à péage va être comblée. Cette chronique décalée contant le quotidien d’une famille travaillant dans le milieu méconnu des pompes funèbres s’installe immédiatement comme la série-phare sur HBO. La chaîne à péage cherche des productions que l’on ne trouve pas ailleurs, Six Feet Under est un hommage réussi à une télévision classique racontant des histoires. La série sait aussi livrer d’incroyables morceaux de jeu. En bonne série du câble, elle ne cède en rien à la facilité, au point même, lors de sa saison 4 de devenir sombre et déprimante. Remportant un franc succès aussi bien public (à relativiser car on est sur HBO) que critique, les aventures de la famille Fisher valent deux Golden Globes et six Emmy Awards à son créateur, dont celui du meilleur pilote pour une série dramatique, soulignant ainsi ses débuts en tant que réalisateur. Activité que Ball entend continuer aujourd’hui au cinéma.

    Maniant l’ironie, le décalage, les métaphores de société, Ball affiche un vrai flair concernant le casting, il sait également exprimer ce qu’il veut visuellement. Les génériques hautement symboliques de ses deux séries HBO en sont un parfait exemple.

    Alan Ball n’est pas du genre à prendre du recul. Jamais trop longtemps en tout cas. Le scénariste est toujours sur la brèche, la preuve avec les pièces de théâtre qu’il continue à écrire. All That I Will Ever Be jouée au New York Theater Workshop, il perpétue ainsi la tradition d’un certain nombre de créateurs télé qui vont privilégier leurs envies, aller du côté du théâtre, du ciné ou encore du comics pour continuer à écrire ce qu’ils veulent quand ils veulent. Encore faut-il en avoir le talent. Avec Alan Ball, la question est déjà réglée.

  • Crédits principaux   - Tous

  • Récompenses  

    Alan Ball a gagné deux Golden Globes et quatre Emmy Awards grâce à Six Feet Under.

  • filiations   - Tous

best websites
Loading…

Welcome to

The first website dedicated to US TV Shows through their creators.

Découvrez qui influence qui, et lesquels ont travaillé ensemble et comment,

et naviguez à travers la carte des créateurs des années 50 à nos jours.

50
No results
Passer la vidéo